SeaFrance, un dénouement heureux pour l’emploi

La bataille de la Côte d’Opalea commencé…

La ligne Calais-Douvres n’est pas un enjeu de tout repos : l’attente du
verdict concernant la reprise des actifs de SeaFrance a mis le territoire
sur les nerfs. Après moult péripéties, la liquidation judiciaire de
l’ancienne filiale maritime de la SNCF SeaFrance se termine par la
reprise de trois navires (les ferries Berlioz et Rodin ainsi que le fréteur
Nord-Pas-de-Calais) par le gestionnaire du tunnel sous la Manche,
Groupe Eurotunnel (GET)… Quelques jours auparavant, la société francobritannique
postulait à la gestion des ports de Calais et de Boulognesur-
Mer aujourd’hui dans le giron consulaire de la Côte d’Opale. Le tout
au coeur d’une campagne électorale au cours de laquelle les élus se sont
disputé le rôle de soutien… Retour sur une folle semaine.

31
Vous devez être connectés pour visualiser cet article