Nuit de crise au CJD de Dunkerque

Sous le signe de l’impro

Tout commence comme une conférence ordinaire. Mais, très vite, les choses prennent une tout autre tournure. La “Nuit de la crise” se transforme en exercice pratique plus vrai que nature, où les rôles ne sont pas toujours de composition.

8
Vous devez être connectés pour visualiser cet article