Les paradoxes du groupe Chênelet

SPL dans l’attente de soutiens financiers, Chênelet en plein développement !

L’entreprise Scierie et Palettes du Littoral (SPL) vit des heures difficiles depuis sa mise en redressement judiciaire en juin dernier. Elle a annoncé une cinquantaine de contrats non renouvelés et neuf licenciements. Son dirigeant, François Marty, s’interroge sur le soutien territorial qui lui fait défaut, tout en exposant les autres activités florissantes du groupe.

15
Vous devez être connectés pour visualiser cet article