CRÉATION OU REPRISE D’UNE ENTREPRISE

Val’initiatives prête jusqu’à 30 000 € !

Parce que l’accompagnement représente un volet décisif dans l’acte de la création, Val’initiatives soutient la création et la reprise d’entreprise en octroyant des prêts d’honneur à 0%. Remboursables sur 36 mois maximum (avec une possibilité de différer jusqu’à 12 mois), ces prêts sans intérêts et sans garantie personnelle varient en fonction de l’importance du projet (de 2 000 à 30 000 €). Toute entreprise ayant moins de trois ans d’existence peut en bénéficier.

820
Simon Bougamont, fleuriste designer.
Simon Bougamont, fleuriste designer.

Le porteur de projet doit se rapprocher d’un organisme partenaire de Val’initiatives : la chambre de commerce et d’industrie Grand- Hainaut, la Chambre de métiers, la BGE… Le dossier instruit est présenté ensuite devant un comité d’agrément composé des partenaires ainsi que d’un chef d’entreprise et d’un banquier. Le créateur est convié également pour s’entretenir avec les différents membres et, surtout, il a la possibilité d’y exposer son projet, de le défendre, de montrer sa détermination et sa motivation. Le projet est alors accepté ou rejeté s’il n est pas cohérent et/ou ne présente pas l’assurance d’être viable, et ce, dans l’intérêt du créateur ou du repreneur. En 2011, 97 dossiers ont été présentés, 85 prêts ont été engagés représentant un montant de 755 000 €, permettant ainsi la création de 236 emplois pour un investissement de plus de 7 M€. En 2012, ce sont déjà plus de 35 dossiers présentés et 28 prêts engagés représentant un montant de 245 400 €.

Témoignage de Simon Bougamont, fleuriste designer à Valenciennes “J’ai pu ouvrir mon commerce grâce au prêt de 5 000 €”

Simon Bougamont, fleuriste designer.
Simon Bougamont, fleuriste designer.

Durant près d’un an et demi, Simon Bougamont, 23 ans, a peaufiné son dossier de création d’entreprise de fleuriste designer. Aidé par la Chambre de métiers, il a présenté en février dernier un dossier de demande de prêt au comité d’agrément de Val’initiatives. Un prêt d’honneur de 5 000 € lui a été octroyé. “J’ai décroché à 17 ans mon BEP horticulture option art floral et malheureusement je ne trouvais pas d’emploi. Je souhaitais, de toute façon, créer mon entreprise. J’ai travaillé quelques années dans un autre secteur pour me constituer un apport personnel et ensuite j’ai sollicité Val’initiatives. Je conseille à tous les repreneurs ou créateurs d’entreprise de se tourner vers cette association : décrocher 5 000 € de trésorerie pour démarrer, c’est essentiel ! J’avais un dossier qui tenait la route et un projet très précis. Non seulement je reprenais un magasin mais de plus je créais une enseigne de fleuriste et un site de vente en ligne. Le site fleursdavenir.com est né, j’ai déposé la marque et désormais j’ai l’exclusivité sur ces produits innovants que sont les cadres végétaux qui allient design et art floral”, explique le jeune commerçant. Depuis février les affaires tournent assez bien grâce à l’inventivité du créateur. “J’ai eu l’idée de proposer de la location événementielle de décoration végétale pour quelques heures, voire des mois. Les restaurants, centres commerciaux, banques font désormais appel à mes services. Je suis aussi ‘baby-sitter’ pour plantes l’été. Enfin, mon plus beau projet pourra bientôt voir le jour : je vais créer un réseau de franchises en France et aussi à l’étranger !

Si vous aussi vous êtes porteur d’un projet de création ou de reprise d’entreprise, rapprochez- vous de Val’initiatives qui vous conduira, s’il est viable, jusqu’au bout de votre rêve d’entrepreneur.