A Dunkerque, une conférence des rencontres de l'habitat

250 000 logements concernés par les inondations

Le Dunkerquois est-il menacé d’inondation, voire de submersion ? La question trouve un regain d’intérêt après la tempête Cynthia en Vendée où une vingtaine de personne ont péri, victimes de la montée des eaux. Elle devient plus aiguë lorsqu’on sait que la montée prévisible des eaux de la mer, suite au réchauffement climatique, pourrait atteindre 75 centimètres d’ici la fin du siècle. Le sujet était au programme des « rencontres de l’habitat » organisé par l’Agence de l’Urbanisme (AGUR) au Kursaal de Dunkerque le 5 octobre dernier.

10
Vous devez être connectés pour visualiser cet article