Election - Association des industries ferroviaires

 Jean-Michel Hiolle est le nouveau président de l’AIF

Après six années en tant que président de l’AIF, Daniel Cappelle (GHH Valdunes) a passé le flambeau. Le 25 octobre dernier, lors de l’assemblée générale de l’AIF, les 130 membres de l’association ont élu un nouveau conseil d’administration qui a choisi le nouveau président.

895
D.R.
Jean-Michel Hiolle

 

D.R.
Jean-Michel Hiolle.

 Jean-Michel Hiolle, président du conseil de surveillance du groupe Hiolle, a été élu nouveau président de l’AIF. L’autodidacte va s’atteler au travail, avec le directeur général de l’association, Héric Manusset. Le nouveau président envisage rapidement une prise de contact avec les constructeurs majeurs mondiaux que sont Alstom et Bombardier, ainsi que d’autres acteurs de l’industrie ferroviaire, avant de poursuivre ce qui a été impulsé par son prédécesseur. A savoir, le groupement d’entreprises pour envisager l’avenir sereinement.

L’Association des industries ferroviaires Nord-Pas-de-Calais/Picardie est une association qui a pour objectif de mettre en réseau les différents acteurs (entreprises et institutions) de la filière afin de conforter et accroître l’activité ferroviaire dans la région et de piloter la mission ferroviaire. Elle a trois missions principales : rassembler la filière en tissant les liens entre les constructeurs et les fournisseurs, et en favorisant les échanges au sein et en dehors de la filière régionale. D’autre part, elle structure et optimise l’offre commerciale des PME en recherchant et en suscitant la complémentarité d’offres techniques et commerciales entre fournisseurs pour garantir une réponse diversifiée aux besoins des donneurs d’ordre et du marché. Le but étant de faire émerger des groupements d’entreprises et d’accroître le potentiel des équipementiers. Enfin, l’AIF soutient le développement des PME en les aidant d’abord à se pérenniser, puis à se développer de manière durable.

L’AIF, représentative de l’industrie ferroviaire régionale. L’association regroupe les constructeurs majeurs mondiaux (Alstom à Petite-Forêt et Bombardier à Crespin), des équipementiers (GHH-Valdunes, Stratiforme), des bureaux d’études, des sous-traitants et des prestataires de services. L’organisme français de certification (Certifer), le centre d’essais ferroviaires (Valutec), des laboratoires de tests et de recherches (Crepim). Des membres associés : le Groupement régional pour la recherche dans les transports (GRRT) et l’Institut catholique d’arts et métiers (Icam). La Fédération des entreprises du recyclage (CDIF). L’European Observatory Cluster : le projet qui mène une analyse du potentiel d’innovation des acteurs de la filière ce qui contribue au développement dynamique de la branche. Et enfin, l’Ecole des mines de Douai : une grande école d’ingénieurs rattachée au ministère chargé de l’Industrie et impliquée au sein du pôle de compétitivité i-Trans.