Ce 7 mars à la CCI de la Côte d’Opale agence de Dunkerque

L’industrie et cinq autres secteurs d’activité recrutent

Près de 500 postes sont proposés par une trentaine d’entreprises à la 4e édition des « 48 h pour l’emploi et la formation » de L4M, spécialiste lillois du recrutement.

179

Sans surprise, le plus gros recruteur parmi la trentaine d’exposants, ce 7 mars à la CCI de Dunkerque, n’est autre que le groupe EDF. Le producteur d’électricité et ERDF, sa filiale de distribution, proposent cette année sur l’ensemble de la région environ 300 postes et 150 contrats d’alternance. «Nous avons un pic de départs à la retraite assez important et aussi parce que recruter c’est pour nous un enjeu de développement, indique Gaëlle Westlinck, chargée de mission à la direction régionale emploi du groupe EDF Nord-Ouest. Ce volume de recrutements reste quasiment chaque année jusqu’en 2015.»

L’industrie arrive ainsi en force en termes de nombre de postes proposés sur ce forum d’emploi qui se tient pour la 4e fois sur le Dunkerquois et qui a attiré 2 000 visiteurs l’an dernier. Sur la trentaine d’entreprises présentes sur les stands cette année, seules six viennent du secteur de l’industrie. Mais le nombre de postes proposés par ce secteur représente plus de la moitié des 500 postes disponibles. Même si l’économie de la région se tertiarise, et en dépit des fermetures de certains sites industriels, le secteur reste l’un des plus gros pourvoyeurs d’emploi en Nord-Pas-de-Calais. Au troisième trimestre 2012, l’industrie a représenté 211 250 emplois selon l’Insee. Soit 24,2% de l’ensemble des emplois salariés, derrière les activités de services (66,4%), mais en recul tout de même de 0,8% par rapport au deuxième trimestre. Le marché de l’emploi industriel connaît même des tensions sur certains métiers. «Ces tensions sont dues au fait que les métiers de l’industrie n’ont toujours pas bonne presse auprès des jeunes», explique Nathalie Dupont, chargée de relation avec les entreprises au sein de l’AFPI région dunkerquoise. Cet organisme de formation de professionnels de l’industrie propose ce 7 mars des contrats en alternance pour les besoins de ses entreprises adhérentes. «Ce qui est très recherché en ce moment ce sont les agents de maintenance industrielle. Les chaudronniers et les tourneurs-fraiseurs deviennent aussi rares.» Chez EDF, les difficultés à embaucher sont également ressenties sur le métier de chaudronnerie mais aussi sur ceux du génie civil, de la robinetterie. Les 300 embauches prévues par le groupe le seront principalement dans les métiers techniques. «Des techniciens d’exploitation et de maintenance de niveau bac+2 et des ingénieurs bac+5.» Le groupe est très à cheval sur le critère du diplôme et conseille souvent aux visiteurs des forums d’emploi de consulter les offres sur son site www.edfrecrute.com ou sur www.erdfdistribution.fr.

 

Mais aussi des emplois de service. Même les rares agences d’intérim présentes sur le salon proposent un certain nombre de postes dans l’industrie. L’agence de Crit du Dunkerquois recherche des électriciens mais également des compétences dans le secteur de la logistique et du transport (caristes, agents de transit, agents de conditionnement, etc.). Lefranc SAS à Calais recherche quant à elle des commerciaux de niveau BTS mécanique et automatisme industriels. Le distributeur de matériel industriel, présent sur sept sites en région, veut étendre son activité sur le Dunkerquois.

Le 7 mars à la CCI de la Côte d’Opale, les emplois tertiaires seront proposés par le secteur de la banque, de l’assurance, de la protection sociale, de la grande distribution, de la sécurité, de l’immobilier. I@D France veut ainsi recruter des conseillers en immobilier pour son concept d’agence immobilière dématérialisée. «Tous les profils sont les bienvenus, indique Mathieu Gaucher, manager I@D France. Ce sont des postes accessibles aux novices car nous disposons en interne d’un système de formation assez performant.» Le groupe EDF propose aussi des emplois de service, en particulier des conseillers de clientèle.

L’an dernier, les entretiens réalisés par Crit sur le salon avaient plus tard abouti à une dizaine d’embauches. Le groupe EDF, présent presque tous les ans, dit réaliser «à chaque fois un sourcing satisfaisant».