Mercure d'Or

La société Literie Westelynck distinguée

Un Mercure d’or national pour la société Literie Westelynck, concepteur et fabricant de literie de moins A à plus que Z, consacre le talent de cette entreprise artisanale. Le parcours du dirigeant, sa conception du travail d’équipe, son ingéniosité alliée au respect de la tradition, comme son goût de l’innovation ont séduit un jury d’experts.

761
D.R.
Les époux Westelynck ont reçu le trophée National du Mercure d’Or, une reconnaissance de leur talent, un encouragement pour l’ensemble de l’équipe.
D.R.
Tout est conçu, fabriqué et commercialisé sur place ce qui réduit les coûts et permet l’accessibilité à une literie de qualité et respectueuse de la santé et de l’environnement.

 

De père en fils. A la sortie d’ Hazebrouck, sur la route nationale de Borre, on ne peut pas rater l’enseigne de la Literie Westelynck. C’est devenu une quasi-institution car la famille Westelynck y vit depuis 1899. Beaucoup de personnes de la localité ont dormi sur les matelas fabriqués par les aïeux de Stéphane Westelynck qui, en 1982, reprend l’affaire familiale au décès de son père, abandonnant des études techniques. D’abord installé dans un garage, ce dernier comprend très vite que le métier de matelassier est condamné s’il ne se diversifie pas. Ingénieur dans l’âme, cet autodidacte entreprend la conception de sommiers à lattes. «J’avais aussi un grand-père ébéniste. Alors c’était également inscrit dans mes gènes.» Il y ajoute un moteur, dessine des lits sur mesure et les fabrique : depuis le sommier, en passant par la tête de lit et le chevet. En 2008, il crée  un prototype de matelas en mousse utilisant le nouveau matériau high-tech viscoélastique thermosensible qui épouse les formes tout en respectant l’ergonomie du corps. Le brevet est déposé à l’INPI. Entre-temps, une première boutique est ouverte et est vite agrandie. Deux ateliers complètent et jouxtent le showroom : l’un est consacré à la fabrication et à l’usinage des sommiers ; l’autre, à l’atelier de couture des matelas et oreillers.

 

Les atouts de la réussite. Aux côté de son épouse Catherine, qui  rejoint l’affaire en 1985, Stéphane Westelynck accueille sa clientèle dans un cadre agréable. Le showroom expose de nombreux modèles de lits, exposés devant de larges baies ouvertes sur la verte campagne flamande. «Notre réputation se fait de bouche à oreille. Le problème, c’est que nos matelas et nos lits sont faits pour durer. Il faut donc renouveler notre clientèle et proposer de nouveaux services.  Nous proposons du linge de maison de qualité, des couettes, des couvertures et des oreillers recouverts d’une housse en bambou lavable. Nous utilisons, tout comme pour nos matelas, principalement du latex 100% naturel. Nous ne sommes  pas partisans des matelas traités anti-acariens car, à l’usage, qui peut affirmer qu’ils sont sans danger ? La tendance aujourd’hui porte sur l’esthétique, sur le choix du bois du lit, sa couleur. Nous fabriquons tout à façon et c’est ce qui fait notre force. Acheter un bon couchage reste un investissement raisonnable : la santé y gagne.» Des formes de matelas inattendues  sont confectionnées :  pour un lit situé dans la cale d’un bateau, un berceau, un camping-car… L’équipe d’ébénistes, de tapissiers, de couturières travaille sur mesure. Et si Stéphane Westelynck se trouve petit en comparaison de ses concurrents, son nom est devenu une référence. «Nous travaillons en filière courte en concevant, fabriquant et commercialisant les literies, ce qui nous permet de proposer un bon rapport qualité/prix, tout en utilisant des matières premières et produits provenant de France ou d’Europe.» Aucun solvant n’est utilisé et une machine de séchage infrarouge issue de l’industrie automobile sèche la peinture à l’eau. Les principales matières premières  bénéficient du label « Oeko Tex Standard 100 » qui certifie la qualité des matières et le respect de la santé. Enfin, l’entreprise dispose de sa propre équipe de livreurs qui montent le lit, l’aménagent et débarrassent l’ancien couchage ensuite proposé, selon l’état, aux associations telles qu’Emmaüs, Mobilier 5R… Rien n’est laissé au hasard : «Notre entreprise s’occupe de la literie de moins A jusqu’à plus Z,  et nous aimons assez l’expression conso’acteur qui correspond à nos principes.» 

 

L’innovation et le respect de l’environnement. Si la société travaille en respect avec la tradition, elle s’avère à la pointe du progrès. Plus d’un million d’euros ont été investis dans les nouveaux bâtiments et machines perfectionnées. Un «financement réalisé à 80% par prêt bancaire avec le soutien du Crédit agricole qui m’a toujours suivi, ce qui est réconfortant», souligne ce dirigeant qui paye ses fournisseurs dès la réception de la marchandise. Les machines les plus perfectionnées permettent d’honorer rapidement les commandes. L’équipe de la société, composée d’une dizaine de personnes, est soudée : «Chacun, dans l’atelier de fabrication, peut former ou aider l’autre…» Les conditions de travail sont agréables : les poussières sont filtrées dans les deux ateliers lumineux. Tous les déchets de mousse sont repris par les fournisseurs qui les recyclent, les cartons sont revendus. Malgré tous ces indicateurs de bonne conduite, Stéphane Westelynck s’étonne encore du trophée national décroché à Paris : «Il y avait de sacrées pointures. Nous étions trois Nordistes sur huit lauréats dans la catégorie développement économique et commercial.» Si la cérémonie l’a marqué, on note cependant un regret : celui de n’avoir pu rencontrer la ministre qui s’est fait représenter. «Pourtant, nous avions  des choses à lui dire», conclut, songeur et un peu déçu, ce maître artisan. Sur le catalogue de la maison Westelynck, les têtes de chapitres annoncent les principes de la société : la passion du travail bien fait, les avantages de la filière courte, vos achats, nos emplois…  Autant de phrases, mûrement réfléchies par Catherine et Stéphane Westelynck. Le résumé des valeurs de leur vie.

 

Infos clés

Statut : SARL

Site : www.literie.westelynck.fr

Tél. : 03 28 48 04 19

APE-NAF : 3103 Z

 

D.R.
Les époux Westelynck ont reçu le trophée national du Mercure d’or, une reconnaissance de leur talent, un encouragement pour l’ensemble de l’équipe.