Vieux-Condé : Arnaud Jonglez reprend AJP

Les bases du développement sont d’ores et déjà posées

Pour atteindre son régime de croisière, AJP devra attendre que 1 000 m2 de l’usine incendiée voilà trois ans et demi soient réhabilités. En attendant, tous les clignotants sont au vert à l’issue d’une reprise exemplaire, grâce aussi à un plan de développement réaliste et ambitieux.

12
Vous devez être connectés pour visualiser cet article