Boulogne, port de pêche et centre de recherche sur le poisson

Des molécules scrutées au microscope

Pour des raisons bien diverses, l’halieutique, la santé, la cosmétique ou l’industrie alimentaire ont tout intérêt à passer le poisson au rayon X ou à le mettre en éprouvettes. A Boulogne-sur-Mer, que ce soit à l’Ifremer, à l’ANSES ou à Copalis, les premiers de la classe en microbiologie, en physico-chimie ou en écologie n’hésitent plus désormais à faire du poisson la matière première de leurs recherches.

9
Vous devez être connectés pour visualiser cet article