Emploi : à Calais, l'arrivée de MapOrientation

Big data, chasseur de tête

Après l’installation d’une vingtaine de TPE, la pépinière d’entreprises de la zone Marcel-Doret à Calais accueille depuis quelques semaines un projet conséquent. MapOrientation doit permettre le recrutement d’une cinquantaine de personnes dans les trois ans.

CAPresse 2014
« Gérard Roudaut Pdg de la SAS MapOrientation, à droite, avec ses deux premiers ingénieurs-informaticiens, à Calais, le 27 janvier dernier ».
CAPresse 2014
Gérard Roudaut, PDG de la SAS MapOrientation (à droite), et deux ingénieurs informaticiens, à Calais, le 27 janvier dernier.

 L’entreprise MapOrientation veut développer un projet qui colle à la situation territoriale du Calaisis, touché sévèrement par le chômage et les catastrophes économiques : près de 18% de chômage, une jeunesse peu formée, mais des établissements scolaires conséquents et des potentialités encore en friche… «C’est un territoire qui doit accepter nos outils plus que ne le ferait une grande métropole», affirme Gérard Roudaut, PDG de la SAS. La formalisation des réseaux relationnels et leur efficience sur le champ de l’emploi doit aider le territoire à sortir de l’ornière. Créée il y a deux ans, MapOrientation «est une boîte parisienne qui vient s’installer à Calais, terre d’expérimentation. Nous sommes spécialisés dans l’orientation tout au long de la vie, scolaire et professionnelle». «S’orienter, évoluer, échanger, rester informé… Se faire recruter» : tels sont les objectifs proposés sur son site www.cvmap.com. Gigantesque base de données mises à jour régulièrement, le site recense les informations des membres qui s’y inscrivent gratuitement contre un bilan de parcours de 30 pages que rédigent à leur endroit les ingénieurs informaticiens de l’entreprise. Pour résumer : « dites-nous ce que vous faites, quelles voies vous avez empruntées, et on vous dira ce que vous pouvez devenir ». Grâce à un algorithme qui prend en compte les données entrées par le membre qui s’inscrit, un moteur de recherche envisage plusieurs probabilités : un big data qui, via une série de calculs statistiques, répertorie les possibilités offertes aux demandeurs d’emploi et ceux qui souhaitent changer de voie professionnelle.

 Big data, vecteur de croissance ? Seconde raison de l’implantation à Calais, «la proximité de trois grandes capitales européennes : Bruxelles, Londres et Paris», énumère Gérard Roudaut. A ce jour, 370 000 membres forment la communauté de cvmap.com. MapOrientation «peut devenir le leader européen dans son secteur» selon Dominique Chuffart, chargé de mission pour SNCF développement qui lui apportera 300 000 euros en prêt non garanti, au fil des embauches effectives. Le modèle économique de MapOrientation repose sur sa croissance «numérique» : les données sont valorisées pour d’attirer les clients (centres de formation, établissements scolaires, recruteurs, organismes professionnels, etc.). Les prescripteurs d’informations apportent leurs données et déclenchent ainsi un «cercle vertueux». «Le réseau se crée par lui-même et s’entretient», détaille Vianney Brios, directeur technique. Sept personnes travaillent aujourd’hui au développement de ce projet, quatre à Paris et trois dans les locaux de la pépinière. Une dizaine d’autres sont attendus cette année : les 50 m2 des locaux n’y suffiront pas.