JB viande va s’installer dans l’Arrageois

Vingt-cinq emplois dans un premier temps

Philippe Rapeneau, président de la Communauté urbaine (CUA), a présenté dernièrement le projet de revitalisation du site Fraisnor avec la création d’une unité de transformation et de valorisation de viande de porcelet par JB viande.

626
D.R.
Freddy Braure, dirigeant de JB Viande, a présenté son projet industriel et quelques produits porcelets distribués sous la marque Porketto et qui seront produits sur le nouveau site arrageois.
D.R.
Freddy Braure, dirigeant de JB viande, a présenté son projet industriel et quelques produits porcelets distribués sous la marque "Porketto" et qui seront produits sur le nouveau site arrageois.

 Suite à sa liquidation judicaire au 31 mai 2013, l’entreprise Fraisnor, implantée dans la zone Artoipole à Feuchy (près des autoroutes A 1 et A 26), spécialisée dans la fabrication de lasagnes, avait fermé son site industriel. A l’époque, une difficile bataille orchestrée par la CGT avait défrayé la chronique économique arrageoise. Lors d’une vente aux enchères le 3 octobre, un industriel avait racheté discrètement les machines pour 650 000€ dans le but de relancer une activité dans l’agroalimentaire. Il restait à traiter le problème du bâtiment de 5 300 m2 et du terrain de 22 000 m2. C’est maintenant chose faite.

Les services économiques de la CUA, très en pointe sur ce dossier, ont suivi ce dossier avec détermination et permis l’arrivée d’un industriel qui vient de racheter le site auprès du liquidateur judiciaire.

  Une opportunité pour JB viande. La société JB viande, spécialisée dans la transformation du porcelet et installée à Hazebrouck, est plus connue sous sa marque commerciale « Porketto » de produits porcelet prêt à consommer. Avec un chiffre d’affaires de 8,5 M€, JB viande couvre près de 70% de parts de marché sur le porcelet carcasse et 95% sur la découpe, et se positionne comme leader national dans ce domaine avec 2 300 tonnes produites par rapport au 3 300 au niveau national. Son implantation à Artoipole va lui permettre d’améliorer et de développer son processus industriel de production, tant en termes de normes de qualité qu’en volume de production.

Comme l’exprime avec passion Freddy Braure, dirigeant de JB viande, «ce projet représente un investissement global de 6,7 M€, comprenant l’aménagement du site, les équipements de process (cuisson basse température, surgélation IQF, etc.) et les investissements concernant l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables». L’usine devrait entrer en activité début  juillet. La montée en charge sera progressive avec l’arrivée des 15 salariés du site d’Hazebrouck et l’embauche dans un premier temps d’une dizaine de salariés. L’engagement du chef d’entreprise est la création de 25 emplois sur quatre ans. Philippe Rapeneau a d’ailleurs souhaité que JB viande «accorde une priorité aux anciens salariés de Fraisnor». Une extension est possible avec la création d’un abattoir et d’une nouvelle chambre froide, la CUA gelant pour ce faire un terrain voisin de 10 000 m2.