10 Mds€ pour financer 100 000 projets en 2014

BNP Paribas accélère son soutien aux PME

 L’accompagnement des entrepreneurs et des entreprises est inscrit dans les gènes de la première banque de la zone euro qu’est BNP Paribas et qui, au fil des années, a su développer des expertises solides pour soutenir ses clients entrepreneurs dans leur développement tant en France qu’à l’international. En mai 2012, la banque avait pris six […]

D.R.
Nicolas Draux.
D.R.
Nicolas Draux.

 L’accompagnement des entrepreneurs et des entreprises est inscrit dans les gènes de la première banque de la zone euro qu’est BNP Paribas et qui, au fil des années, a su développer des expertises solides pour soutenir ses clients entrepreneurs dans leur développement tant en France qu’à l’international. En mai 2012, la banque avait pris six engagements qui ont tous été atteints, voire dépassés, dont notamment la mise en place de 6,7 Mds€ de nouveaux crédits pour un engagement initial de 5 Mds€ qui ont permis le financement de 61 500 projets et la création de 12 pôles Innovation pour un engagement de 10.
Fin janvier 2014, dans la ligne de ces six premiers engagements, Marie-Claire Capobianco, directrice des réseaux France, a présenté le programme «BNP Paribas entrepreneurs 2016», plan stratégique qui doit permettre de renforcer significativement la présence de la banque de la rue d’Antin sur le marché des PME.
BNP Paribas région Nord s’inscrit tout naturellement dans cette stratégie de conquête. Son directeur, Nicolas Draux, en présente ci-après les principaux éléments et explicite notamment les actions déjà initiées et engagées.

 La Gazette. En quoi consiste le programme «BNP Paribas entrepreneurs 2016» ?

Nicolas Draux. Le métier de BNP Paribas, banque citoyenne et responsable, c’est le financement de l’économie. Depuis toujours la banque est présente à la fois auprès des grandes entreprises, des entreprises de taille intermédiaire et des PME. Au niveau régional, ce sont 3 000 PME et entreprises qui sont ses clientes. Sur le marché des PME, qui concentre les acteurs clé de la reprise de l’investissement et de l’emploi, la banque s’est fixé pour ambition de passer de une PME cliente sur quatre à une sur trois à échéance 2016, soit de conquérir 5 000 nouveaux clients par an sur la période. Pour l’exercice 2014, cette ambition passe par sept nouveaux engagements, dont l’un porte sur le financement de 10 Mds€ à l’économie, dont 6 Mds€ sur les crédits d’investissement et 4 Mds€ sur les solutions de trésorerie, sujet moins souvent mis en avant mais tout aussi important pour les entreprises. La région Nord prendra bien sûr toute sa part dans la déclinaison de ces nouveaux engagements qui, en partie, s’inscrivent dans le prolongement d’actions déjà initiées, en particulier dans le Nord-Pas-de-Calais.»

 A quels sujets faites-vous allusion ?

J’aime à dire qu’en matière de financement de l’économie, il n’y a pas de bons projets qui ne doivent trouver leur financement. Depuis trois ans notamment, BNP Paribas région Nord s’attache à mettre en place les outils pour y parvenir. La première brique mise en œuvre a été la Maison des entrepreneurs autour de l’idée qu’il faut mettre toutes nos expertises sous un même toit pour apporter aux entrepreneurs la réponse la plus adaptée aux problématiques qu’ils nous proposent, sous l’angle à la fois entrepreneurial et patrimonial. Dans la région, quatre Maisons des entrepreneurs ont été créées à Arras, Boulogne-sur-Mer, Lille et Valenciennes où sont rassemblés spécialistes du patrimoine, du commerce international, du cash management… Bref, tout ce dont un entrepreneur, pour qui le temps est précieux, peut avoir besoin. Le succès est au rendez-vous, notamment à Lille-La Madeleine et à Valenciennes où la Maison est déjà en cours d’aménagement pour accueillir de nouveaux collaborateurs.
La deuxième brique, au moins aussi importante, est le pôle Innovation. Celui de la région Nord est installé dans le centre d’affaires à Marcq-en-Barœul avec trois chargés d’affaires spécialisés. Le principe de ce dispositif lui-même innovant est de se donner les moyens d’accompagner et de financer les entrepreneurs porteurs de projets innovants, à partir du constat que les entreprises innovantes sont un véritable enjeu de développement pour la région. Parce que l’innovation ne s’analyse pas de manière classique, BNP Paribas dispose ainsi de spécialistes à même de mieux comprendre l’écosystème de l’innovation aux côtés d’autres acteurs de l’écosystème, que sont notamment les incubateurs, les business angels, les fonds d’investissement, etc., pour mieux y aiguiller ses clients porteurs d’idées innovantes au démarrage de leurs projets. C’est dans ce cadre que s’inscrit notre entrée au capital à hauteur de deux fois 1 M€ dans les fonds d’amorçage Nord création et Inovam du groupe IRD. C’était une première pour le groupe qui, depuis, a investi 20 M€ au niveau national pour prolonger cette initiative.
Le troisième levier d’accompagnement des entrepreneurs proposé par la région Nord est la mise en avant des réseaux européen et mondial de BNP Paribas, avec l’idée de mettre à disposition des entreprises, quelle que que soit leur taille, le savoir-faire acquis auprès des grandes entreprises. BNP Paribas est la première banque des grandes entreprises françaises dont un grand nombre que la région Nord accompagne, ce qui explique son savoir-faire. BNP Paribas est la seule banque française à pouvoir accompagner les entreprises hors de France sur un aussi large territoire. Nous introduisons ainsi celles qui ont un projet d’installation hors des frontières auprès des centres d’affaires BNP Paribas dans 23 pays européens. A l’inverse, le desk belge installé à Marcq-en-Barœul avec deux collaborateurs accueille nos clients et prospects belges et néerlandais − plus d’un millier − dans leur installation en France. »

 Que faut-il attendre de plus avec les sept nouveaux engagements 2014 ?

Le premier engagement porte sur la mobilisation d’une enveloppe minimale de crédits nouveaux de 10 Mds€ en réponse à une reprise de la demande de crédits. La région Nord prendra sa part de manière offensive. L’ambition régionale est d’avoir des encours positifs à fin 2014 malgré le contexte économique de croissance atone. A fin 2013, sur les TPE, jusqu’à 7,5 M€ de chiffre d’affaires, on a fait + 7%, alors que sur les moyennes entreprises l’encours était de – 2%.
Le deuxième engagement vise à amplifier nos efforts pour expliquer nos décisions de crédit, en particulier en cas de refus. Concrètement, la direction du site où est logé le compte du client doit systématiquement rencontrer l’emprunteur pour lui expliquer notre position. C’est un comportement responsable. Je n’ai pas le sentiment que les bons projets ne trouvent pas leur financement et 85% des demandes de crédit aboutissent. Pour autant, si on veut encore s’améliorer, il faut systématiser cette double approche relationnelle du client : le chargé d’affaire et son responsable.
L’accompagnement du développement à l’international qui est le troisième engagement est déjà largement activé en région Nord. Nous avons accompagné l’an dernier une quarantaine d’entreprises dans leur création d’une structure à l’étranger et ouvert 270 solutions de gestion de flux ou de financements internationaux telles que des comptes à vue en devises, des couvertures de changes, des crédits documentaires… Le fait de mettre à disposition des spécialistes dans nos Maisons des entrepreneurs permet de passer à l’acte au niveau international. L’engagement est renouvelé.
La région Nord est partie prenante de l’engagement 4 : renforcer le soutien à l’entrepreneuriat innovant. Aujourd’hui, 18 clients de toutes tailles sont accompagnés par le pôle Innovation lillois et notre objectif est de faire connaître encore plus ce dispositif. Pour exemple, nous participons au comité de crédit du Réseau entreprendre Nord, de LMI ; nous intervenons dans différents salons dont celui de vad.conext ; nous avons organisé à Lille une première réunion sur le crowdfunding en partenariat avec Ulule, n°1 du financement participatif en Europe, l’idée étant de faire émerger des projets qui n’ont pas vocation à être financés par les circuits traditionnels. Toutes les sources de financement modernes et innovantes doivent pouvoir être connues et mobilisées.
Deux autres engagements de développement portent sur l’entrepreneuriat social et sur l’entrepreneuriat féminin. Un cadre national de politique du risque a été aménagé pour répondre aux besoins spécifiques de financement des projets sociaux comme la longue durée et des taux très bas. C’est ainsi que nous avons pu financer sur 25 ans un espace de coworking à vocation sociale dans une opération de réhabilitation menée dans un quartier défavorisé de la région. La banque a aussi pour ambition de mieux accompagner les femmes créatrices d’entreprise et est ainsi, par exemple, partenaire d’Altidem qui prône l’égalité hommes/femmes dans la gouvernance des entreprises, ou encore des Women Equity for Growth. Au niveau régional, un partenariat doit être prochainement signé avec l’association Nord pionnières qui accompagne des PME de croissance dirigées par des femmes.
Offrir de la visibilité et des outils pédagogiques aux entrepreneurs est le septième et dernier engagement 2014 de la banque. Dans ce cadre, les 230 agences de la région participeront au dispositif national «MaPub’ici» en offrant leurs vitrines pendant un mois à leurs clients entrepreneurs et huit clients entrepreneurs de la direction régionale Nord ont été présélectionnés pour témoigner sur France 2 dans un programme court de promotion de l’esprit d’entreprise.

 Pour conclure…

Partant du principe qu’il y a des sujets qu’il faut préempter, la région Nord est en pointe en matière d’initiatives. Quand on est une banque nationale comme BNP Paribas, il faut apporter en local le savoir-faire de la première banque de la zone euro et pousser très fort ce levier. Je considère ainsi disposer de la proximité d’une banque régionale et du savoir-faire de la première banque de la zone euro. Une fois ceci dit, encore faut-il le faire ! Au contact des clients et des collaborateurs de la banque, j’ai le sentiment qu’on est à l’objectif et qu’on est impliqué dans la région pour le plus grand bénéfice de nos clients et de la banque. Nous avons poussé très fort tous nos domaines d’expertise. C’est à la fois une attente des clients et un vrai levier de développement.

 Le dispositif BNP Paribas dans la région

− 4 groupes de proximité (Arras-Artois, Flandre-Côte d’Opale, Lille Métropole, Valenciennes/Hainaut-Cambrésis)
− 1 centre d’affaires Nord de France entreprises à Lille
− 1 salle des marchés régionale
− 1 Trade Center
− 1 pôle Innovation
− 4 Maisons des entrepreneurs : Valenciennes, Arras, Lille, Boulogne-sur-Mer
− 107 agences
− 416 870 clients, dont 3 000 PME et entreprises
− 1 550 collaborateurs (+ 409 dans les principales filiales)
− parts de marché (toutes clientèles au 11.2013) :
    – total dépôts : 6,3%
    – total crédits : 7,7%