Achat-vente de véhicules d’occasion

Dunkerque, 25e agence du réseau Via Automobile

Via Automobile s’immisce dans le marché du véhicule d’occasion en accompagnant le particulier dans la mise en vente ou l’acquisition d’un véhicule de seconde main.

D.R.
Jérôme Dekyndt, directeur de l'agence spécialisée dans la transaction automobile (à droite)
D.R.
Jérôme Dekyndt, directeur de l'agence spécialisée dans la transaction automobile (à droite).

 Passionné d’automobiles depuis toujours, Jérôme Dekyndt a quitté son costume d’expert automobile en octobre dernier pour enfiler celui de directeur d’agence spécialisée dans la transaction automobile. «Le métier d’expert automobile n’a plus la cote parce que les assurances passent de plus en plus souvent en direct avec les carrossiers. J’ai donc commencé à penser à ma reconversion avec l’idée de faire partie d’un réseau. Il fallait seulement trouver un concept qui me permette de me servir de mon expérience, de mes compétences automobiles et de ma passion», relate l’intéressé. C’est donc sur le réseau Via Automobile que Jérôme Dekyndt a jeté son dévolu il y a quelques mois, séduit par un concept novateur, «construit autour de l’évolution des technologies et des modes de consommation». «J’ai rencontré les créateurs, mais également d’autres agents du réseau pour savoir comment les particuliers réagissaient à la démarche. Le bilan a été très positif. » En quelques mois l’affaire était pliée. Le 12 novembre dernier, Dunkerque accueillait ainsi la 25e agence du réseau Via Automobile, lequel devrait en compter deux fois plus d’ici l’été. Jérôme Dekyndt a choisi Malo-les-Bains et l’une de ses artères les plus passantes pour s’installer. Son métier aujourd’hui est, un peu à l’instar d’un agent immobilier, de faire le lien entre les particuliers qui vendent un véhicule et les potentiels acquéreurs. «Quand un particulier nous confie la vente de son véhicule, on vérifie les papiers du véhicule, on passe un examen visuel du véhicule doublé d’un test sur la route, on analyse la cotation Argus et l’expertise du marché, on évalue les frais éventuels, etc. Et on estime le prix de vente le plus juste.» Une fois le prix net vendeur fixé, l’agence dispose d’un mandat d’exclusivité de cinq semaines pour vendre l’automobile. En commençant par diffuser l’annonce sur le réseau, puis sur une dizaine de sites spécialisés. «On travaille sans stock. Autrement dit, on prend des photos du véhicule pour créer l’annonce, puis on le rend aux clients qui peuvent continuer de l’utiliser jusqu’à la vente. Et tant que ce n’est pas vendu, il n’y a pas de frais, argumente Jérôme Dekyndt. Enfin, quand un acheteur est intéressé, on fait le relais après avoir vérifié la solvabilité, passé le contrôle technique, etc.» La transaction est également assurée par l’agence qui récupère alors entre 7% et 12% du montant de la vente. Via propose les mêmes garanties que les professionnels, ainsi que des solutions de financement. L’agence peut aussi proposer des véhicules 0 km ou jouer le rôle de mandataire. Tout comme il est aussi possible de se rapprocher de Jérôme Dekyndt et de son équipe pour leur déléguer sa recherche de véhicule. Comme pour un bien immobilier.