Assemblée générale annuelle de la flottille de pêche artisanale d’Etaples

Annus horribilis pour la coopérative maritime étaploise

Placement en procédure de sauvegarde puis en redressement judiciaire, incendie du siège et des ateliers boulonnais, plan social qui a supprimé 70 postes et vente de son unité de commercialisation et de transformation, la CME a vécu, de l’aveu même de ses dirigeants, la pire année de son existence.

8
Vous devez être connectés pour visualiser cet article