Samuel Skrzypczak et Christophe Picard ont repris EGT

Une reprise basée sur l’ambition de réveiller des marchés sommeillants

Un solide tandem d’amis ingénieurs reprend en 2011 cette belle société valenciennoise d’aménagement d’espaces commerciaux. Une cession sans problème, causée par des possibilités de développement d’un marché caché, les plateaux de bureau. Le CA doit progresser en 2015 de 3,2 M€.

29
Vous devez être connectés pour visualiser cet article