Le Réseau des ruches devient une société publique locale

Le passage en SPL est censé «moderniser» la gestion de la dizaine de pépinières d’entreprises. Le Conseil général garde le contrôle de la nouvelle structure en tant qu’actionnaire majoritaire à 51%.

20
Vous devez être connectés pour visualiser cet article