Philippe Desmis a repris Inorbat à Hazebrouck

«Je me suis pris au jeu, il y avait plein de choses à y faire !»

Après avoir repris Coddeville à Méteren, Philippe Desmis croise la route de vendeurs d’Inorbat. De «conseiller-pédagogue» en reprise de société, il devient ferme repreneur, car Inorbat recèle bien des potentialités. Après neuf mois de procédure, Inorbat est déjà sur de nouveaux rails.

436
Vous devez être connectés pour visualiser cet article