Focus sur le réseau 4G dans le Pas-de-Calais

La 4G, quels avantages et quelle couverture chez vous ?

Accessible au public en France depuis deux ans, la 4G est depuis sur toutes les lèvres… et les ondes ! Que permet cette 4e génération pour la téléphonie mobile ? Quelle est la couverture près de chez vous ? La Gazette Nord – Pas de Calais répond à vos interrogations.

Une pratique en plein boom : on comptabilise plus de quatre millions d’utilisateurs de la 4G supplémentaires chaque année d'après l'étude Médiamétrie de mars 2013.
Une pratique en plein boom : on comptabilise plus de quatre millions d’utilisateurs de la 4G supplémentaires chaque année d'après l'étude Médiamétrie de mars 2013.

Nouvelle technologie pour nouveaux usages. L’usage d’Internet a considérablement évolué ces dernières années. La navigation sur son PC fixe est loin d’être l’unique possibilité. En effet, l’utilisation d’Internet en mobilité, par le biais d’un smartphone ou d’une tablette, s’est développée. En France, on compte désormais 24 millions de personnes surfant sur la Toile grâce à ce type d’appareils.

Cette croissance se traduit tout logiquement par une multiplication conséquente du trafic sur les réseaux mobiles, ces derniers risquant d’être saturés. La 4G permet de répondre à cette demande toujours plus grande en rendant possible le «très haut débit mobile», c’est-à-dire des transmissions de données à des débits théoriques supérieurs à 100 Mb/s, voire supérieurs à 1 Gb/s (en France, le débit médian en juillet 2014 est de 17,9 Mbits en réception et 5,5 Mbits en envoi).

Concrètement, cette nouvelle technologie de téléchargements ultra-rapide rend votre navigation internet plus fluide, donne accès à de nouveaux services comme le visionnage vidéo en haute définition ou encore la connexion d’objets pour une commande à distance depuis un terminal mobile.

Un nouveau pas de géant qui change notre quotidien depuis son ouverture au grand public, qui date en France de novembre 2012. Cependant, qui peut en bénéficier et où ? L’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) estime qu’entre juillet et avril de cette année, environ 3,7 millions de clients ont utilisé au moins une fois le réseau 4G pour se connecter à Internet

Des écarts entre territoires et opérateurs. La Corée du Sud, pays leader dans le domaine des télécommunications, dispose depuis mi-2012 d’une couverture 4G de 99% de son territoire. Le pays du Matin calme a lancé en janvier dernier un projet d’1,1 milliard d’euros pour la mise en place en 2020 de la… 5G ! Elle permet de télécharger un film haute définition en une seconde chrono.

Aujourd’hui, la France a un peu de retard sur ce dynamique pays asiatique, mais les quatre grands opérateurs poursuivent leurs avancées pour couvrir le territoire en 4G. Ainsi, selon une enquête de l’Arcep1 dévoilée en juillet dernier, BouyguesTelecom arrive en tête avec 70% de la population couverte et 22% du territoire, talonné de près par Orange avec 66% des habitants et 18% du territoire. Plus loin derrière, on retrouve SFR avec 30% de la population et 1,7% du territoire. Enfin, Free Mobile ferme la marche avec respectivement 24% et 1,5%.

Cette même enquête a permis de révéler les écarts entre ce qui est annoncé par les opérateurs en termes de couverture 4G et la réalité. SFR a ainsi été l’objet d’un rappel à l’ordre pour s’être vanté de couvrir 40% de la population, alors qu’il s’agissait de 30% dans la réalité. L’opérateur s’est vu contraint de corriger ses cartes sur son site web et de modifier sa communication.

Derrière ce paysage national en constante mutation, existent des particularités locales qui ne sont pas à négliger, même si, dans le cas du Pas-de-Calais, on retrouve les grandes tendances observées sur l’Hexagone.

La 4G dans le Pas-de-Calais. En effet, Bouygues Telecom reste leader en termes de couverture 4G avec 81,2% de la population et 48,9% du département. Orange est, comme au niveau national, juste derrière avec 77,6% de la population et 39,4% du territoire départemental. SFR et Free Mobile arrivent là-aussi loin derrière, avec respectivement 7,1% et 3,3% de la population et 1,8% et 0,3% du département.

A signaler que même si le débit médian médian en 4G est trois fois supérieur à celui de la 4G, celui-ci n’atteint pas les 100 ou 150 Mbits le plus souvent annoncés. Ce qui met en avant la question de la qualité de la 4G qui peut grandement varier entre les opérateurs et les régions.

Le prix des forfaits variant entre 35 et 160 euros par mois suivant les opérateurs et les formules, avec ou sans smartphone, mieux vaut se poser les bonnes questions avant de se connecter à la 4G, afin de continuer à surfer facilement et en toute sérénité.

1. Plus d’informations sur le site de l’Arcep : http://www.arcep.fr/