La Macif et l’URACEN : des valeurs partagées pour un partenariat fécond

Depuis une dizaine d’années, l’Union régionale des associations culturelles et éducatives du Nord-Pas-de-Calais (URACEN) est partenaire de la Macif. Philippe Perrault, président du groupe en Nord-Pas-de-Calais, nous révèle les apports de cette relation enrichissante.

198
Aimée Thirion
Philippe Perrault a été élu président de la Macif Nord-Pas-de-Calais en mai 2010. Il veut davantage communiquer dans les prochaines années sur l'action sociétale conjointe de son groupe avec l'URACEN.

Pour Philippe Perrault, il est clair que la Macif (Mutuelle assurance des commerçants et industriels de France) et l’URACEN sont membres «d’une même famille, celle de l’économie sociale et de la solidarité». En effet, depuis 1965, l’Union régionale des associations culturelles et éducatives du Nord-Pas-de-Calais (URACEN) propose à ses membres de leur apporter soutien, conseil, information et formation sur la gestion au quotidien leur structure associative. Son objectif est simple : faciliter et multiplier les échanges entre associations et apporter un appui concret à leurs dirigeants.

«Il s’agit d’une vraie boîte à outils pour les associations», explique le président de la Macif Nord-Pas-de-Calais, fier de ce partenariat avec un organisme qu’il décrit comme «une véritable tête de réseau». L’URACEN rassemble au total pas moins de 350 associations et 40 collectivités locales, ce qui en fait une structure incontournable dans la région Nord-Pas-de-Calais.

Qu’est-ce que l’URACEN ? Créer une association est parfois un challenge pour ses fondateurs. Au-delà de la célèbre loi 1901, la législation et la réglementation peuvent constituer une véritable jungle et soulever d’innombrables interrogations pour qui souhaite fonder sa structure associative. «L’URACEN permet aux associations d’éviter au maximum les tracasseries administratives et budgétaires grâce à son accompagnement pédagogique» selon Philippe Perrault, qui y voit le principal atout de cette structure partenaire qui permet «d’aider au quotidien les associations, et pas seulement au moment de la création».

En effet, depuis sa fondation il y a 40 ans, l’URACEN s’est donné pour mission de répondre aux questions que pouvaient se poser les dirigeants d’association au moment de la création, mais aussi au quotidien, avec un suivi efficace, au plus près des demandes de ses membres, très diverses suivant les secteurs. Car ses associations membres appartiennent à 60% au champ de l’économie sociale du spectacle (danse, musique, théâtre, etc.) et 40% relèvent du champ de l’animation, des loisirs et de l’éducation. L’URACEN constitue le premier réseau de PMA (petites et moyennes associations) de la région.

Un réseau de tout premier ordre qui permet à cette union d’associations de faciliter et multiplier les échanges entre elles, via des rencontres thématiques organisées régulièrement dans des lieux de diffusion de la culture (Maison folie, MJC, centre socio-éducatif…). La structure propose aussi gratuitement des cycles de formation sur des points précis, tels que la fiscalité, les obligations sociétales et comptables, ainsi que d’autres manifestations diverses. La Macif Nord-Pas-de-Calais participe d’ailleurs entre cinq et huit fois par an à ce type d’événement, concrétisant sur le terrain un partenariat reposant sur un socle commun de valeurs.

Une collaboration fructueuse. Dans le prolongement de l’action sociétale de la Macif en Nord-Pas-de-Calais, ce partenariat avec l’URACEN se matérialise par un soutien financier de l’assureur mutualiste, mais aussi par des outils mis à la disposition des membres de ce vaste réseau du monde associatif.

A l’image du quiz rédigé et mis en forme par la Macif et destiné aux associations pour les aider à cerner leurs objectifs et leurs besoins − comment créer son association, un événement, quel fonctionnement mettre en place… Autant d’interrogations formulées dans ce quiz pour faciliter la construction d’un projet par les dirigeants de l’association. «Aujourd’hui, dans le cadre de notre partenariat, l’URACEN utilise ce quiz correspondant parfaitement au type d’aide qu’elle donne aux associations», souligne le président de la Macif Nord-Pas-de-Calais.

En prise direct avec le monde associatif, la Macif s’appuie sur son partenaire pour se rapprocher d’associations et mener des actions concrètes sur le terrain avec sa fondation. «Nous avons fixé des priorités dans le cadre de nos actions mutualistes et nous agissons sur le terrain, comme dans le domaine de la prévention pour les seniors», précise Philippe Perrault. Dans notre région, l’assureur s’est par exemple rapproché de l’association Uniscité qui mobilise des jeunes en service civique pour accompagner les personnes âgées. «La sensibilisation aux risques d’accidents à domicile rentre dans le cadre de nos priorités et dans notre volonté d’agir au niveau sociétal, surtout sur un sujet méconnu comme celui-ci», signale Philippe Perrault.

Dans le cadre de ses fonctions de président de la Macif Nord-Pas-de-Calais, et administrateur du groupe au niveau national, ce dernier est d’ailleurs fortement en contact avec le monde associatif. En effet, 15% des délégués de la gouvernance de l’organisme sont issus des associations. Des échanges nombreux dans le cadre même de la société, qui cherche à être toujours plus proche des demandes de ses sociétaires.

Un réel échange. « Grâce à ce partenariat, nous sommes en contact encore plus étroit avec les associations et pouvons ainsi mieux répondre aux demandes de nos sociétaires issus de ce monde associatif, souligne Philippe Perrault. Même si ce n’est pas l’objet central de ce partenariat, c’est un enrichissement supplémentaire.» De son côté, l’URACEN bénéficie aussi des conseils d’un professionnel de l’assurance, répondant aux questions précises des associations sur leur protection et leur couverture.

Ces échanges féconds entre l’assureur et le premier réseau de petites et moyennes associations de la région se matérialise également par les fréquentes rencontres entre Thomas Desmettre, directeur de l’URACEN, et Philippe Perrault, dans le cadre de la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire (CRESS).

Celle-ci regroupe les fédérations régionales de coopératives, mutuelles, associations et employeurs de l’économie sociale. La CRESS Nord-Pas-de-Calais compte ainsi 30 adhérents, dont l’URACEN et la Macif. Cette participation des deux organismes illustre bien leur implication au niveau régionalepour des actions sociétales. Par exemple, la Macif s’est associée au Conseil régional pour une campagne de sensibilisation dans les lycées sur la consommation autrement. Les actions de ce type, Philippe Perrault souhaite les développer et davantage les mettre en avant à l’avenir.

Aimée Thirion
Philippe Perrault a été élu président de la Macif Nord-Pas-de-Calais en mai 2010. Il veut davantage communiquer dans les prochaines années sur l'action sociétale conjointe de son groupe avec l'URACEN.

 

L’avenir du partenariat. «Nous avons décidé de continuer ce partenariat avec l’URACEN», déclare le président de la Macif Nord-Pas-de-Calais, pour qui il faut «renforcer et conforter les associations dans ce contexte de crise». Un contexte de crise dans lequel l’économie sociale et solidaire résiste mieux, un constat que Philippe Perrault souhaite plus que jamais souligner.

Promouvoir les résultats de l’URACEN et démontrer son efficacité sur le terrain, en particulier via son partenariat avec la Macif, telle est la dynamique qu’il souhaite impulser. «Nous devons nous renforcer au niveau de la communication, conjointement avec l’URACEN, montrer notre utilité sur le terrain et que nos actions ont des résultats», annonce le président régional de la Macif.

Faire la publicité des résultats de l’URACEN mettra d’autant plus en avant son rôle essentiel auprès du tissu associatif local. Conseiller, aiguiller, informer et accompagner les nouvelles associations et les anciennes, telle est la mission de cet organisme encore trop peu connu.

 

ENCADRÉ

Agenda

Dunkerquois

Lundi 1er décembre à 18h00:  « Prévoir, organiser et mener son assemblée générale », à l’Atrium, place du Marché à Grande-Synthe.

Douaisis

Vendredi 5 décembre à partir de 8h00: petit déjeuner associatif en partenariat avec la Ligue de l’enseignement du Nord-Pas-de-Calais, à la communauté de communes du Cœur d’Ostrevent, avenue du Bois à Lewarde.

Avesnois

Lundi 8 décembre à 18h00: « Les principes fondamentaux de la loi 1901 pour une bonne gouvernance », à la mairie de Le Quesnoy (à confirmer).

Métropole 

Mardi 9 décembre à 18h30: « Les grands principes de la loi 1901 et ses idées reçues », salle Coluche à Allennes-les-Marais.