Sur le Détroit, le retrait annoncé de MyFerryLink

Fin de partie pour Eurotunnel ?

La justice britannique a confirmé, le 9 janvier dernier, l’interdiction faite au Groupe Eurotunnel (GET) de poursuivre l’exploitation des trois navires acquis durant la liquidation de l’ex-compagnie SeaFrance en juin 2012. Après plusieurs appels suspensifs, c’est la fin de l’histoire maritime de l’opérateur ferroviaire qui doit se séparer de ses actifs.

63
Vous devez être connectés pour visualiser cet article