Inauguration du Kipstadium sur la zone de l’Union

45 000 m2 dédiés aux sports collectifs et à l’innovation produits

Après un peu plus d’un an de travaux, Kipstadium, le temple des sports collectifs, a ouvert ses portes le 11 mars dernier sur le site de l’Union, à cheval sur les communes de Tourcoing, Roubaix et Wattrelos. Sols indoor dernier cri, terrains à perte de vue et un «centre d’observation de l’utilisateur», la marque du groupe Decathlon a frappé fort.

443
Franck Demaret, directeur général de la marque Kipsta.
Franck Demaret, directeur général de la marque Kipsta.
Les bâtiments historiques se mêlent à l’architecture des nouveaux ensembles.
Les bâtiments historiques se mêlent à l’architecture des nouveaux ensembles.

«On est à la veille du match. Cela fait six ans que l’on est dans les vestiaires.» Le 11 mars dernier, Nicolas Louveau, directeur du site, avait hâte de présenter le projet au grand public et aux écoliers des communes alentour qui ont été les premiers à fouler le terrain, un jour avant l’ouverture au grand public. Sur cet ancien site de la brasserie Terken – fermé en 2003 –, Kipsta a acquis près de 8 hectares, dont la moitié est aujourd’hui consacrée à la pratique sportive, indoor ou outdoor. Du jamais-vu. A l’image du Domyos à Marcq-en-Barœul, dédié au fitness, ou du Btwin Village à Lille, paradis du vélo, Kipsta a désormais son paradis du sport collectif. Sur ce site, 33 sports collectifs seront praticables : basket-ball, handball, volley-ball, rugby, hockey sur gazon… Les 20 terrains pourront être réservés sur place ou par Internet. Quelques-uns seront mis à disposition gratuitement. A la fois centre de pratique et lieu d’innovation, le site est aussi doté d’un magasin de 900 m2. Les 84 salariés de la marque ont également leur terrain de jeux – ou plutôt de travail ! – ouvert sur les terrains indoor, puisque la philosophie du Kipstadium, c’est aussi d’observer la pratique du consommateur, de recueillir ses ressentis et de lui faire tester les innovations. Au total, 12 millions d’euros d’investissement et déjà un retour positif : «Nous avons 31 séminaires réservés» ajoute Nicolas Louveau.

Franck Demaret, directeur général de la marque Kipsta.
Franck Demaret, directeur général de la marque Kipsta.

L’Union en mutation. L’emblème du Kipstadium et de ce quartier en plein renouveau –  la fameuse tour Terken, haute de 40 mètres – s’illuminera en fonction des saisons ou des clubs accueillis. «Nous avons prévu 25 événements annuels, la tour sera à chaque fois d’une couleur différente. Avec, en bas de la tour, le ‘Play Everywhere’, un lieu pour exposer les produits développés par la marque», détaille Nicolas Louveau qui avoue même être «déjà à l’étroit sur ce site». Au niveau mondial, la marque Kipsta emploie 2 400 collaborateurs.

Note : le site sera ouvert 7 jours sur 7, de 7h du matin à minuit.