La crise serait‑elle vraiment terminée ?

Une douce euphorie semble s’être emparée du monde économique depuis maintenant plusieurs semaines. A la faveur de l’effondrement des prix du pétrole et de la devise américaine, de taux d’intérêts historiquement bas, les agents économiques regardent désormais l’avenir avec optimisme. D’ailleurs, de récentes statistiques peuvent donner crédit à cet enthousiasme. En premier lieu, la hausse […]

19
Vous devez être connectés pour visualiser cet article