Echos de Belgique

De l’autre côté de la frontière

  Des éoliennes dans Bruxelles ? C’est peut-être le pari que va tenter l’entreprise spécialisée dans l’éolien urbain Amaay ! Celle-ci réfléchit en effet à une implantation dans un endroit connu pour être très venteux : la porte de Namur. « C’est dû à la configuration des lieux, explique Bob Starc, cadre de l’entreprise. La tour du Bastion, […]

 

Des éoliennes dans Bruxelles ? C’est peut-être le pari que va tenter l’entreprise spécialisée dans l’éolien urbain Amaay ! Celle-ci réfléchit en effet à une implantation dans un endroit connu pour être très venteux : la porte de Namur. « C’est dû à la configuration des lieux, explique Bob Starc, cadre de l’entreprise. La tour du Bastion, qui fait 100 mètres de haut, est perpendiculaire au vent dominant. Celui-ci glisse sur la tour et redescend vers le sol. » Avec trois éoliennes (sous forme de mobilier urbain) érigées au pied de cette tour, d’une hauteur de 10 mètres et à axe vertical, l’énergie pourrait alimenter l’éclairage public de la place. Pour accueillir les turbines, le lieu pourrait être le tunnel situé sous la tour. Un centre de recherche naîtrait de cette expérience unique au monde à cette heure.

Augmentation de l’activité des seniors. Pourquoi s’arrêter ? C’est la question que se poseraient certains sexagénaires si l’on en croit les chiffres que vient de dévoiler l’Inasti (Institut national d’assurance sociale pour travailleurs indépendants). D’après l’organisme, près de 90 000 indépendants travaillent encore après 65 ans, soit une augmentation d’environ 30% en moins de cinq ans. La raison principale semble résider dans le cumul pension/salaire dont le plafonnement n’existe plus depuis le 1er  janvier dernier.

Le prix des communications. Les professionnels belges paient leurs communications mobiles et leurs appels internationaux plus cher qu’ailleurs en Europe. C’est le constat qui ressort de l’étude comparative de l’Institut belge des services postaux et des télécommunication (IBPT). Si les prix sont à peu près les mêmes pour les petites entreprises, les plus grosses sociétés sont surfacturées. Téléphoner à l’étranger à partir d’une ligne fixe, pour les grandes entreprises, s’avère également plus coûteux qu’en Allemagne, en France ou en Grande-Bretagne. Globalement, l’Allemagne et les Pays-Bas sont les pays les plus onéreux en termes de tarifs de communication. Si la tendance est à la baisse en Belgique, certains réclament l’arrivée de nouveaux opérateurs pour faire baisser davantage les prix. Le marché pro belge représente plus de 40%  des revenus issus des communications électroniques (fixes et mobiles). Ce marché a représenté 2,36 milliards d’euros en 2014.

Le Chinois Anbang rachète Delta Lloyd Belgique. L’établissement bancaire chinois Anbang Insurance Group a finalisé l’acquisition de la Delta Lloyd Bank Belgique. Le prix d’achat de la filiale belge du groupe bancaire Delta Lloyd est de 206 millions d’euros. Le nouveau nom de l’entreprise n’est pas encore connu. L’affaire avait été annoncée l’an dernier et le montant de l’époque (219 millions d’euros) avait même été rendu public. Les autorités européennes et chinoises ont rendu leurs avis ces dernières semaines. La banque compte actuellement 114 bureaux et/ou agences et plus de 500 salariés. Elle sert 171 000 clients. La cible privilégiée est « les gens aisés« , explique Piet Verbrugge, directeur général. La direction générale du groupe chinois a indiqué que « cette étape est un pas de plus vers la globalisation« .

Négociations estivales pour le gouvernement fédéral. Ils ont négocié longuement et en secret afin de terminer les débats sur l’ajustement du budget 2015 et les orientations de celui de 2016. Les membres du gouvernement belge veulent en effet tenir leurs engagements auprès de la Commission européenne à qui ils ont promis d’arriver à un équilibre budgétaire à l’horizon 2018. Pour ce faire, d’après les experts du ministère des Finances, il leur faut encore trouver 978 millions d’euros d’économies supplémentaires dès cette année. L’an prochain, il s’agira, pour l’État fédéral, de trouver encore 782 millions d’euros. La coalition gouvernementale est composée de quatre partis (wallons et flamands) aux objectifs électoraux disparates. Tous ont décidé unanimement de reporter leurs vacances…

Morgan RAILANE