A Calais, le Premier ministre croit pouvoir changer la donne

Le transmanche s’habitue aux migrants

Il aura fallu plus de deux mois pour que le Premier ministre Manuel Valls vienne à Calais visiter le camp Jules-Ferry et faire le tour de quelques infrastructures du territoire. Accompagné par les commissaires européens Franz Timmermans et Dimitris Avramopoulos, ainsi que par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, Manuel Valls a annoncé des fonds supplémentaires et déclaré vouloir accorder une attention particulière au développement du territoire.

10
Vous devez être connectés pour visualiser cet article