Quand la crise migratoire fait perdre de l'argent au territoire...

50 millions d’euros apportés par l’État au Calaisis

Le 23 septembre dernier, Matignon a annoncé qu’il répondait favorablement à la demande de dédommagement du maire de Calais, Natacha Bouchart. Celle-ci avait en effet réclamé 50 millions d’euros afin de compenser le préjudice subi par la ville en raison de la présence d’environ 6 000 migrants sur son territoire : 25 millions attribués à la signature du contrat et une autre tranche de 25 millions quelque temps après.

8
Vous devez être connectés pour visualiser cet article