Uracen s'engage auprès des associations

Uracen, acteur majeur de l’économie sociale et solidaire

L’Union régionale des associations culturelles et éducatives du Nord-Pas-de-Calais accompagne les associations depuis 50 ans. Aujourd’hui, l’Uracen prend part activement au Mois de l’économie sociale et solidaire qui a démarré le lundi 26 octobre

1145
D.R.

 

De gauche à droite : Mylène Lombard, Gaëtane Oudart, Serge Martin (président), Dominique Ovigneur et Jean-Marc Bourdon.
De gauche à droite : Mylène Lombard, Gaëtane Oudart, Serge Martin (président), Dominique Ovigneur et Jean-Marc Bourdon.

 La boîte à outils des associations. « L’Uracen est la boîte à outils de la vie associative« , rappelle Thomas Desmettre, directeur de l’Uracen. En effet, depuis 1965, l’Union régionale des associations culturelles et éducatives propose à ses membres de leur apporter son soutien sous forme de conseils, de formations ou encore d’informations. « Créer une association est administrativement très simple. Toutefois, il ne suffit pas de déposer son dossier à la préfecture. Les fondateurs peuvent rapidement se heurter à des écueils« , remarque le directeur de l’Uracen. Car, au delà de la loi 1901 qui régit les associations, la réglementation peut soulever de nombreuses interrogations dont la première peut être la rédaction des statuts. « Nous déconseillons aux associations de copier des statuts types qu’ils peuvent trouver sur le Net« , constate Thomas Desmettre. Et d’ajouter : « Il est important de préciser les critères qui font la spécificité de l’association. À travers les statuts, on crée un contrat de vie commune entre les membres. » Pour aider les fondateurs à mieux apprécier et définir leur projet associatif, l’Uracen met à leur disposition un kit destiné à faciliter la construction de l’association.

Un important réseau, source d’échange. Avec 250 associations et 46 collectivités locales membres de l’Uracen, l’association représente des milliers de bénévoles. « Une énergie incroyable qui a parfois besoin d’être rationalisée« , précise Thomas Desmettre. Ainsi, l’Uracen constitue le premier réseau de PMA (petites et moyennes associations) du Nord-Pas-de-Calais. Le réseau est un formidable lieu d’échange et de rencontre entre les bénévoles. « Nous organisons régulièrement des rencontres thématiques pour faire vivre le réseau« , explique le directeur de l’Uracen. Ce type d’événement est un moyen de réfléchir sur les leviers dont disposent les associations pour trouver des ressources nécessaires à leur fonctionnement. « Il ne faut pas compter uniquement sur les subventions. Nous avons remarqué que les associations ne connaissaient pas toujours l’existant, comme le mécénat, le sponsoring ou encore le don« , constate Thomas Desmettre.

Une participation au Mois de l’économie sociale et solidaire. Avec 60% de ses membres dans le secteur de l’économie sociale du spectacle et 40% dans le champ de l’animation, des loisirs et de l’éducation, l’Uracen est un acteur majeur de l’économie solidaire. À ce titre, dans le cadre du Mois de l’économie sociale et solidaire, l’union associative lance le label « Ville associative » pour valoriser les actions associatives ainsi que le Mémento 1901, sur les « premières décisions et obligations ; comment animer, gérer, salarier, organiser un événement… » explique Thomas Desmettre. Enfin, tout au long du Mois, les bénévoles animeront de nombreux rendez-vous dans différentes villes de la région. La première réunion d’information se tiendra à l’hôtel de ville de Bailleul, le 9 novembre, sur le thème de la loi 1901. Cette rencontre sera suivie d’une seconde, le 18 novembre à Fourmies, puis à Pecquencourt, le 25, où cette fois-ci l’Uracen proposera de faire un point sur la gestion financière des associations.

 Alban Le Meur