Coupe du monde en janvier 2017

Handball 2017 en France : le compte à rebours est lancé

Le stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d’Ascq sera de nouveau sollicité pour un événement sportif d’ampleur internationale : la Coupe du monde de handball qui se jouera en France du 11 au 29 janvier 2017. Le drapeau tricolore pourra une fois de plus être brandi dans les travées de l’arena lilloise.

D.R.
Le Stade Pierre Mauroy lors de la Coupe Davis de tennis en novembre 2014.

 

D.R.
Le stade Pierre-Mauroy lors de la Coupe Davis de tennis, en novembre 2014.

Après la Coupe Davis de tennis en 2014, l’Euro de basket en 2015 ou encore l’Euro de football à venir, le stade Pierre-Mauroy accueillera pour la première fois des rencontres de handball. Deux huitièmes de finale ainsi qu’un quart de finale de la Coupe du monde se joueront dans l’arena de 27 000 places les 21, 22 et 24 janvier 2017. En cas de qualification, la France prendra place sur les parquets lillois pour son huitième de finale et éventuellement son quart de finale.

Enjeu financier. Le budget de la compétition s’élève à 25 millions d’euros. Pour assurer l’équilibre financier, «l’objectif d’un mondial à la maison est de remplir toutes les salles. Pour cela, il faut attirer un nouveau public, la priorité est de faire découvrir ce sport au plus grand nombre», affirme Edouard Donelli, directeur général du Comité d’organisation France handball 2017. Sur les 25 millions d’euros de budget, 8 millions proviennent des subventions publiques ; 4 millions, du CNDS (Centre national pour le développement du sport) et 4 millions, des collectivités. A l’instar des grandes manifestations sportives des années précédentes, la MEL apportera de nouveau un soutien financier. A noter que les droits télé seront conservés par la Fédération.

Un choix stratégique. Le stade Pierre-Mauroy a été choisi pour accueillir des phases finales aux enjeux importants car «la jauge très attractive fait rêver les supporters, mais aussi pour l’appétence qu’ont les Nordistes pour les grands événements sportifs. Le tennis et le basket ont été un succès populaire immense. Nous avions envie de nous lier à ce territoire», insiste Edouard Donnell. Lille, Paris, Metz, Nantes, Rouen, Montpellier, Albertville et Brest figurent parmi les huit hôtes françaises. Les 27 000 places de Pierre-Mauroy représentent la jauge la plus importante de France devant l’Accor Hôtel Arena de Paris (15 000 places). Les Bleus réussiront t-ils à faire venir 27 000 supporters ? «C’est un challenge, mais nous sommes hyper confiants.» Quant aux demi-finales et à la finale, elles se joueront à Paris. «En vue de la candidature de Paris pour les JO 2024, nous avons encore plus de pression. L’organisation devra être parfaitement réussie», annonce Olivier Krumbholz, directeur de la compétition. Au total, 84 matchs auront lieu en France ; 24 équipes seront divisées en quatre poules de six.

Retombées économiques. Lorsqu’on sait que la Coupe Davis a en seulement trois jours généré plus de 10 millions de flux économiqus sur le territoire nordiste (estimation de la FFT), avec notamment des matchs à guichets fermés et des hôtels complets, il est raisonnable de penser au même scénario pour le handball… Hôtels et restaurants pourront également bénéficier de la venue massive de supporters.

Infos billetterie

Depuis le 9 janvier dernier, la billetterie a été ouverte au grand public et 650 000 billets au total sont à vendre. Concernant les rencontres qui auront lieu au stade Pierre-Mauroy, l’achat de billets ne pourra se faire que par un système de pack pour les trois jours. A noter que les billets sont nominatifs mais pas les packs… Un autre pack existe, le «pack équipe», qui consiste à suivre son équipe durant toute la compétition. En cas d’élimination, le remboursement est bien entendu garanti.