Sur la Côte, la fin de l'aventure maritime d'Eurotunnel ?

Le Nord-Pas-de-Calais sorti du transmanche

La cour suprême britannique, plus haute juridiction du Royaume, a suivi l’autorité de la concurrence (CMA – Competition Market Authority) en confirmant l’interdiction faite à Eurotunnel de faire naviguer ses bateaux. Après la fin de l’aventure de MyFerryLink en juillet dernier et la location des Berlioz et Rodin au concurrent DFDS Seaway, les marins de la coopérative SeaFrance espéraient pourtant garder le fréteur Nord-Pas-de-Calais et sauvegarder ainsi 130 emplois. La douche est froide…

8
Vous devez être connectés pour visualiser cet article