De l'autre côté de la frontière

Brèves belges

Korian se renforce en Belgique. Korian, le leader européen des maisons de retraite, a signé un accord pour l’acquisition du groupe belge Foyer de Lork, spécialisé dans les maisons de retraite médicalisées et les résidences-services en Flandre. L’acquisition reste soumise à l’accord des autorités de la concurrence belge, mais elle permettrait à Korian de devenir le […]

Korian se renforce en Belgique. Korian, le leader européen des maisons de retraite, a signé un accord pour l’acquisition du groupe belge Foyer de Lork, spécialisé dans les maisons de retraite médicalisées et les résidences-services en Flandre. L’acquisition reste soumise à l’accord des autorités de la concurrence belge, mais elle permettrait à Korian de devenir le second opérateur privé en Belgique dans les résidences-services et les maisons de retraite médicalisées. Si l’opération se concrétise, Korian emploierait 4 000 salariés en Belgique, avec un réseau de 72 établissements, 500 appartements en résidence-services, près de 7 500 lits en maisons de retraite médicalisées et une plate-forme de soin à domicile. Grâce à ce rapprochement, le chiffre d’affaires de Korian en Belgique atteindrait 290 millions d’euros.

L’activité de Brussels Airport toujours impactée par les attentats. Les attentats du 22 mars ont lourdement impacté l’activité de Brussels Airport, avec un chiffre d’affaires en baisse de 80 à 90 millions d’euros selon les annonces d’Arnaud Feist, CEO de l’exploitant de l’aéroport. L’aéroport est resté fermé près de deux semaines suite aux explosions qui ont lourdement endommagé le hall des départs. Depuis la réouverture du hall au début du mois, Brussels Airport fonctionne à 80% de ses capacités. Sur le premier trimestre 2016, il a vu le nombre de passagers baisser de 5,3%.

Proximus améliore la qualité de son réseau. L’opérateur téléphonique Proximus a annoncé la mise en place d’une nouvelle technologie utilisant la 4G permettant d’améliorer la qualité des appels. Dénommée « VoLTE », cette technologie sera disponible dès la fin de l’été pour les clients de l’opérateur. Proximus promet que les communications s’établiront plus rapidement, avec un son en haute définition. Enfin, les utilisateurs de la technologie « VoLTE » pourront téléphoner tout en naviguant sur Internet à la vitesse 4G. Par ailleurs, Proximus, en collaboration avec Huawei, va tester  la 4,5G dans l’attente de la 5G qui ne devrait pas être disponible avant 2020. La 4,5G devrait permettre d’atteindre des vitesses de téléchargement huit fois plus rapides que la 4G.

Les Belges oublient de déclarer leurs impôts ! Les Belges seraient-ils tête en l’air ? En 2015, quelque 238 636 contribuables ont oublié de remplir leur déclaration d’impôt pour 2014, un nombre en augmentation de 8% ! Au total, 3,45% des foyers fiscaux n’auraient pas rempli leur déclaration malgré les efforts de l’administration fiscale qui envoie un avertissement par courrier censé inciter les Belges à déclarer leurs impôts. Le SPF Finances réfléchit à la possibilité d’être plus sévère envers ces personnes peu scrupuleuses. Pourtant, les Belges s’exposent déjà à des amendes allant de 50 à 1 500 euros en cas de non-déclaration de leurs impôts.

Les chemins de fer belges de plus en plus endettés. Les dettes de la SNCB et d’Infrabel se montent 6,33 milliards d’euros selon une information du journal belge L’Echo. Le gestionnaire d’infrastructures, Infrabel, avait démarré ses activités en 2005 avec une dette presque inexistante, aujourd’hui elle atteint 3 milliards d’euros. L’augmentation rapide de son endettement est dû, entre autres, à la prise en charge d’une partie de l’endettement de la SNCB et de la SCNB Holding après la réforme du secteur ferroviaire. La situation d’endettement est d’autant plus inquiétante que le gouvernement fédéral a réduit sa dotation aux chemins de fer.

La Fédération Wallonie-Bruxelles a bouclé son budget 2016. Le budget 2016 de la Fédération Wallonie-Bruxelles présente un déficit 245 millions d’euros, contre 200 millions d’euros initialement prévus, malgré des recettes en hausse de 33 millions d’euros. La majorité PS-CDH doit financer de nouvelles dépenses comme l’augmentation des salaires des enseignants (54 millions d’euros), des nouveaux frais d’encadrement et de fonctionnement des écoles (14 millions d’euros) ou encore les dépenses liées à l’accueil des réfugiés (15,5 millions d’euros). Par ailleurs, la Fédération a perdu un litige vieux de 27 ans sur les charges sociales des enseignants, qui s’élève à 38 millions d’euros. Quant aux quelques efforts pour réaliser des économies comme une meilleure gestion de la dette (3 millions d’euros), ceux-ci s’avèrent insuffisants pour compenser les nouvelles dépenses.