Développement économique

Une nouvelle dynamique économique pour la CC de la Haute-Deûle

La communauté de communes de la Haute-Deûle et la chambre de commerce et d’industrie Grand-Lille ont signé une convention visant à dynamiser les zones d’activité et accroître l’attractivité du territoire. Un partenariat gagnant-gagnant, pour offrir de nouveaux services aux entreprises.

ACT'Presse
Juste avant la signature de la convention, Laurent Degroote, président de la CCI Grand-Lille (à gauche) et Grégory Marlier, président de la Communauté de Communes de la Haute-Deûle ont rappelé les tenants et les aboutissants de ce partenariat.
ACT'Presse
Juste avant la signature de la convention, Laurent Degroote, président de la CCI Grand-Lille (à gauche), et Grégory Marlier, président de la communauté de communes de la Haute-Deûle, ont rappelé les tenants et les aboutissants de ce partenariat.

Avec 25 000 habitants répartis sur cinq communes (Bauvin, Provin, Annœullin, Allennes-les-Marais et Carnin), la communauté de communes de la Haute-Deûle (CCHD) est une petite intercommunalité comparativement aux mastodontes que sont la communauté urbaine de Lille (CUL) ou encore la communauté d’agglomération d’Hénin-Carvin (CAHC). Pour autant, elle dispose, comme ses grandes sœurs, de la compétence développement économique. À ce titre, des zones d’activité ont été déclarées d’intérêt communautaire, notamment la zone d’activité d’Annœullin, La Fontinelle, et celle de Provin.
«Notre objectif est d’être un acteur fort de l’emploi et du développement économique et durable de notre territoire, qui ne manque pas d’atouts», souligne Grégory Marlier, président de la CCHD, juste avant la signature d’une convention de partenariat avec la CCI Grand-Lille.
La CCI, de son côté, est en charge du développement économique de son territoire. Elle doit, selon les dispositions des articles D. 711-10 et suivants du Code du commerce, apporter une mission de service aux créateurs et repreneurs d’entreprise, ainsi qu’aux entreprises industrielles, commerciales et de services de sa circonscription. «Sur le terrain, cela se traduit par une mission de conseil, d’information et d’accompagnement pour les entreprises», indique Laurent Degroote, président de la CCI Grand-Lille.

Un plan d’actions. Le partenariat s’articule autour de la mise en place d’un programme commun et opérationnel de collaboration au bénéfice du développement économique et social du territoire. Ces actions viseront à renforcer la dynamique économique et commerciale de la Haute-Deûle et doivent permettre de rendre ce territoire plus attractif. Dans les faits, cela se traduira par la mise en œuvre d’un contrat de parc, la création d’unions commerciales communales, l’accompagnement des entreprises en difficulté et l’animation territoriale.
«Nous allons également analyser les comportements et les flux de consommation sur le territoire de la Haute-Deûle, avec un focus sur la zone d’Annœullin/Carvin /Allennes-les-Marais», développe Franck Feron, directeur de l’agence douaisienne de la CCI Grand-Lille.
La CCI apportera également son ingénierie, notamment sur le projet d’extension de la zone artisanale La Fontinelle à Annœullin. Elle ouvrira également son observatoire économique afin d’apporter une meilleure information sur le territoire couvert par la CC de la Haute-Deûle.
La CCI Grand-Lille et la CC de la Haute Deûle s’associent également pour mettre en place des actions conjointes visant à développer les entreprises actuelles et futures, et assurer le cas échéant leur transmission. Des événements communs seront ainsi mis en place afin de répondre aux besoins des entreprises, mais aussi à ceux des consommateurs de ce territoire.
Les deux partenaires ont aussi décidé la mise en place d’un comité de suivi, qui se réunira chaque semestre pour «remonter les informations du terrain et les projets détectés, évaluer les actions menées et en initier de nouvelles, faire le point sur l’état d’avancement de la convention», poursuit Franck Feron.
Avec cette convention, la CCHD dispose dorénavant des outils nécessaires pour se développer économiquement et attirer de nouvelles entreprises sur un territoire qui offre du foncier à des prix attractifs, tout en restant proche de la métropole lilloise et des grands axes de communication.