Eagle drone à Haillicourt réalise des images vues du ciel

Une activité qui décolle !

Eagle drone réalise des vidéos et photographies en utilisant des drones. Créée il y a un peu plus d’an à Haillicourt, l’entreprise commence à se développer et elle cible les professionnels, les particuliers, mais également les collectivités territoriales.

D.R.
Avec Eagle drone, François Kolusniewski assouvit deux passions, le pilotage de drones et la prise de vues.
D.R.
Avec Eagle drone, François Kolusniewski assouvit deux passions, le pilotage de drones et la prise de vues.

Passionné par tout ce qui vole mais également par l’image, François Kolusniewski a trouvé son compte en apprivoisant l’usage des drones. «Enfant, je rêvais d’être pilote de ligne. J’ai pratiqué l’aéromodélisme et quand les premiers drones sont apparus, cette technologie m’a tout de suite séduit», explique François Kolusniewski. Ce dernier a allié ses deux passions en créant Eagle drone. Au départ, il ne souhaitait pas spécialement créer une entreprise, mais finalement l’opportunité s’est présentée. Guidé par la BGE,  il a lancé Eagle drone, tout en conservant une activité professionnelle en parallèle. Pour pouvoir piloter ce type d’engin, François Kolusniewski a dû satisfaire à la législation en place et passer un brevet théorique ULM. Ceci s’apparente à un code de l’aéronautique car, dans ce domaine, il est nécessaire de pouvoir montrer patte blanche quand on manipule ces objets qui peuvent graviter jusqu’à 150 m d’altitude. «Les drones ont envahi le marché depuis peu de temps. Par conséquent, les obligations légales portant sur ce sujet risquent encore d’évoluer dans un proche avenir», souligne François Kolusniewski. Par ailleurs, il lui a fallu passer du temps à se former afin de maîtriser ces machines. Notre homme s’éclate lorsqu’il se retrouve aux commandes de ses drones. «De là-haut, on voit forcément les choses différemment, on découvre les paysages, les villes sous un autre angle. Les photographies et vidéos par drone permettent de disposer d’images vues du ciel d’un excellent rapport qualité/prix», insiste-t-il.

Débouchés multiples. François Kolusniewski possède trois drones et il réinvestit une grande partie de son chiffre d’affaires à l’achat d’équipements supplémentaires. Car, outre l’acquisition des petits aéronefs, il faut disposer d’ordinateurs puissants, de logiciels spécifiques et de capacités suffisantes de stockage des données.      

Eagle drone s’adresse aux particuliers mais également aux collectivités, aux associations et aux entreprises. François Kolusniewski prospecte et ses travaux commencent à être connus et reconnus. Ainsi, il est sollicité régulièrement pour réaliser des «dronies»… des selfies version drone. Il démarche également les mairies et autres structures intercommunales qui peuvent être intéressées par des illustrations aériennes de zones d’activités économiques, places et autres monuments.

Enfin, pour les professionnels, les débouchés sont variés et François Kolusniewski collabore déjà avec des spécialistes de l’immobilier : «Ce domaine évolue et les vues panoramiques permettent de valoriser davantage les biens.»

François Kolusniewski planche actuellement sur la réalisation d’un ouvrage consacré à sa commune et qui sera intitulé Haillicourt vue du ciel. Ce livre constituera une vitrine de son savoir-faire.