À Zweveghem, le lancement du Vème programme européen transfrontalier

Interreg V est lancé

Le Vème programme européen dédié aux actions transfrontalières « Interreg » a été officiellement lancé le 16 décembre dernier à Zweveghem, prés de Courtrai. Devant 250 personnes, élus, techniciens de la commission et porteurs de projets ont célébré l’Europe avec une pointe d’inquiétude. Compte-rendu.

CAPresse 2016
« Agnés Monfret, chef d'Unité Région à la Commission Européenne ».
CAPresse 2016
Dans l'ancienne centrale électrique de Zweveghem, le lancement du Vème programme Interreg.

 

 

CAPresse 2016
Agnés Monfret, chef d'Unité Région à la Commission Européenne.

Dans une ancienne centrale électrique, entre des transformateurs géants et merveilleusement conservés, des tables voisinent et des porteurs de projets échangent. Entre les machines désormais silencieuses, des panneaux de toiles remplies d’annonces : « Cherche partenaire pour micro-projet…. ». On y parle anglais, français et (beaucoup) flamand. Curt Callewaert est directeur de recherche à l’université HoWest qui forme, entre autre, 2 000 étudiants en informatique et technologies associées et cherche d’éventuels partenaires : « nous travaillons sous contrat avec les pouvoirs publics et les entreprises. Nous avons déjà réalisé 2 projets avec d’autres partenaires dans des pays européens ; mais c’était sans Interreg » raconte le cadre. « Aujourd’hui, je cherche un ou plusieurs partenaires pour travailler sur les blockchain1. Ca permettrait aux paiements en ligne de se faire sans intermédiaire. Et sans frais » explique t-il. Chez Howest, on travaille aussi sur les langues ; Siska Blackaert est chargée de cours de français et développe un micro-projet avec l’Université du Littoral et de la Cote d’Opale (ULCO) à Dunkerque : « il y a un projet dit Ville Durable à Dunkerque sur lequel nous nous greffons » avance cette enseignante ; « quand on demande aux étudiants ce qu’ils voient, ce qu’ils espèrent sur la ville durable, on peut les faire travailler et réfléchir en deux langues (français et flamand). On organise ainsi 5 sessions de 2 heures entre février et avril prochain sur Skype ».

« Intelligence durable et inclusive ».

Dans un atelier voisin de l’ancienne centrale électrique, les 240 personnes venues pour le lancement s’installent pour les discours : « quand je regarde l’histoire récente des ces programmes depuis Jacques Delors, je constate que nous sommes passés des questions sociales et culturelles aux problématiques environnementales et économiques » se souvient Jean de Béthune, député provincial de West-Vlanderen. Les petits projets des territoires transfrontaliers avoisinent 20 000 euros de budget. Ils sont une manière privilégiée d’inscrire les actions de l’Europe chez les citoyens. Pour la période 2014-2020, l’Europe apporte 283 millions d’euros qui sont « orientés vers la croissance » dixit Agnès Monfret, chef d’Unité Région au sein de la Commission de Bruxelles. « Nous mettons l’intelligence durable, et inclusive au coeur des politiques européennes » a t-elle ajouté. Pour la période quinquennale, les fonds seront fléchés vers 4 thématiques : Recherche et Innovation (60 millions d’euros), Compétitivité des PME (25 millions d’euros), Environnement (42 millions d’euros) et Inclusion sociale (33 millions d’euros). Le périmètre transfrontalier concerné par ces financements comprend les Hauts-de-France, quelques départements limitrophes et transfrontaliers ; soit 62 000 km² où vivent prés de 11 millions d’habitants. Les collectivités territoriales ont coproduit la structure du programme Interreg : « la commission avait proposé 11 thématiques ; 4 ont été ciblées et retenues par les partenaires » indique encore Agnès Monfret. 62 projets ont déjà été retenus parmi lesquels des contes itinérant en français et flamands, la mise en réseau des carillonneurs belges et nordistes, des musées d’arts contemporains, le soutien aux femmes cheffes d’entreprises dans les Ardennes belges et françaises, la capitalisation historiques de la fabrication du verre entre usine belges et manœuvres françaises au XXème siècle.

Blockchain1 : technologie de sauvegarde et de transmission de données dite « transparente, sécurisée et sans organe de contrôle centralisé ».

Morgan Railane