Table ronde de clôture du 7e congrès CNTPA

Le dialogue social territorial enclenché

  Autour de Franck Gonsse, secrétaire général CNTPA-CFDT et CNTPA Dunkerque, étaient réunis Xavier Bertrand, président du Conseil régional des Hauts de France, Mathieu Friedberg, vice-président à la Direction du réseau des agences CMA-CGV, Eric de Lucy, président de l’Union des Groupements de Producteurs de Bananes de Guadeloupe et Martinique, Rémi Rodier, directeur général SRS […]

D.R.
Autour de Franck Gonsse, secrétaire Général CNTPA-CFDT et CNTPA Dunkerque, cinq représentants du milieu portuaire avaient répondu favorablement son invitation.

 

D.R.
Autour de Franck Gonsse, secrétaire Général CNTPA-CFDT et CNTPA Dunkerque, cinq représentants du milieu portuaire avaient répondu favorablement son invitation.

Autour de Franck Gonsse, secrétaire général CNTPA-CFDT et CNTPA Dunkerque, étaient réunis Xavier Bertrand, président du Conseil régional des Hauts de France, Mathieu Friedberg, vice-président à la Direction du réseau des agences CMA-CGV, Eric de Lucy, président de l’Union des Groupements de Producteurs de Bananes de Guadeloupe et Martinique, Rémi Rodier, directeur général SRS (Groupe Mulliez), Jean-Alexis Souvras, directeur des Affaires Publiques (Eurotunnel) et Philippe Bertoneche, président du Conseil de Développement du Grand Port Maritime de Dunkerque. Objet de cette réunion atypique : réfléchir ensemble à comment « mieux travailler ensemble, pour le développement économique de notre région, pour nos emplois, pour nos ports » résumait le représentant des dockers. « Qu’une organisation syndicale réunisse six partenaires autour de la table, c’est une première en France, faisait remarquer Franck Gonsse. On veut dépasser les conflits, sans pour autant renier ce que chacun est. On n’est pas un syndicat de compromis pour les patrons, mais on a compris la compétitivité, et il faut promouvoir cette fiabilité qui est une force pour le port de Dunkerque. L’idée était de réunir différents maillons de la chaîne pour repérer les nouveaux freins et les lever, » résumait ce dernier. Concurrence des ports étrangers, multimodal, logistique, automatisation, emploi, formation, modernisation, essor, etc., de nombreux les thèmes chers aux dockers ont été abordés à l’occasion de cette table ronde. Il y était aussi question de la fiabilité du port et de l’absence de grève depuis 25 ans, « élément fondamental » selon l’assistance, ou encore du marché de conteneurs, qui représente 1 million d’unités dans la région des Hauts-de-France dont un tiers transitent par Dunkerque. « On est au top pour pouvoir ramener tout le marché des Hauts-de-France à Dunkerque, insistait le représentant syndical. « Ici, l’emploi passera par le développement du tonnage, confirmait Xavier Bertrand. La logique c’est d’être des commerciaux, mais il faut aussi penser à la formation, parce que les métiers évoluent. Il faut avoir une vision d’avenir, » insistait le président de Région. « Ce qu’on est en train de faire ici, à Dunkerque, c’est du dialogue social territorial sur le port, pour le port et avec le port. On se connaît, on travaille ensemble, on doit continuer à travailler ensemble. La Région est partenaire du port, il faut un front uni pour vendre le port de Dunkerque. Montrer une équipe soudée c’est un faire valoir important, » concluait le nouveau VRP du GPMD.