Port de Lille

Une nouvelle ligne ferroviaire relie désormais Lille à Marseille

Le port de Lille, via ses opérateurs T3M et Greenmodal Transport, a annoncé récemment la création d’une nouvelle ligne ferroviaire reliant Lille à Marseille. Une liaison qui vient enrichir l’offre déjà conséquente du terminal lillois, en très bonne santé économique.

D.R.
X


 

D.R.
Crée en 1991, le port de Lille figure aujourd'hui parmi le top 5 des ports intérieurs de France.
D.R.
Le Port de Lille a lancé il y a un mois un service innovant, "Urbabox".

 

Après Bordeaux et Toulouse, une nouvelle ligne de transport de conteneurs et caisses mobiles par train reliera Lille Conteneurs Terminal (LCT) à Marseille. Mise en ligne par les opérateurs T3M et Greenmodal Transport, ce nouveau service vient enrichir l’offre multimodale du port de Lille. «Des trains effectueront chaque jour un parcours de 1 100 km, c’est une liaison fantastique. Le port de Lille est un terminal quadrimodal et pour nous, le deuxième hub national» souligne Jean-Claude Brunier, PDG de T3M. Quant à Greenmodal Transport, l’opérateur se dit «impressionné par le dynamisme du territoire». Le terminal lillois joue également un rôle majeur dans le trafic fluvial vers le Benelux avec des lignes de et vers Rotterdam, Anvers, Zeebrugge et Dunkerque…

Projets en vue. Créé en 1991, le port de Lille figure aujourd’hui parmi le top 5 des ports intérieurs de France. Depuis 2014, le trafic a été multiplié par deux. «Nous bénéficions d’un environnement frontalier propice à notre développement avec une métropole puissante et 200 km de façades maritimes » aime rappeler Philippe Hourdain, président des ports de Lille. Le grand projet du Canal Seine-Nord promet également un bel avenir pour le LCT. «Nous avons tout pour faire de la région un remarquable hub logistique européen. Si on réussit ce pari, 50 000 emplois seront créés » estime Philippe Hourdain, également président de la CCI Hauts-de-France. Pour assumer son nouveau statut, le port de Lille a mis en place un programme d’amélioration des infrastructures sur les trois prochaines années qui prévoit notamment de liaisonner deux voies pour une plus grande souplesse dans l’exploitation ainsi qu’un meilleur accueil des bateaux et des trains.

Lancement d’Urbabox. Depuis un mois, le Port de Lille a lancé un nouveau service baptisé « Urbabox » à destination des entreprises. TPE et PME ont la possibilité de louer à la journée ou à la semaine un conteneur – 56 neufs au total – afin d’éviter des allers et retours vers Lille. «Nous rencontrons un grand succès, un tiers des box sont aujourd’hui occupés après seulement un mois de service» note Alain Lefebvre, directeur général de Ports de Lille.

ENCADRE

Chiffres clés :

Ports de Lille regroupe 13 sites portuaires dans le Nord et le Pas-de-Calais (Lille, Santes, Haubourdin, Wambrechies, Douai, Harnes, Marquette, Arques, Houplin-Ancoisne, Loos-Sequedin, Marquion, Halluin 1, Halluin 2). En 2015, le trafic total s’élevait à 7 millions de tonnes. Focus sur le terminal lillois qui connaît un développement spectaculaire :

 

  • 23% : hausse du trafic de Lille Conteneurs Terminal (LCT) par rapport à fin novembre 2015

  • 260 millions : chiffres d’affaires du port de Lille

  • 6 000 : tonnes de C02 économisées grâce au trafic fluvial, rail/route

  • 2 100 : emplois générés par le port de Lille

  • 230 : entreprises locataires sur le port de Lille