Commerce d’articles de sport

Quand la passion pour un sport amène à la création d’une entreprise

North Tri est une jeune entreprise créée en 2013 à Somain. A l’origine du projet, Fabien Geffroy, un passionné de triathlon, et sa compagne, Aurore Marest. Dans leur magasin, ils vendent des articles de sport pour la natation, le cyclisme, la course à pied, les trois disciplines reines du triathlon.

Thomas Lewandowski
North Tri est implanté à Marchiennes, sur l’axe principal qui mène à Orchies et draine chaque jour plus de 14 000 véhicules.
Thomas Lewandowski
Aurore et Fabien sont des sportifs dans l’âme : l’ouverture d’une enseigne spécialisée dans le sport était une évidence.

En tant que pratiquant du triathlon, Fabien avait beaucoup de difficultés pour s’équiper et trouver les articles dédiés à son sport favori. De là est né le concept North Tri et l’idée de créer un magasin spécialisé autour des sports qui composent la discipline, à savoir la natation, la course à pied et le cyclisme.
«Nous aurions pu vendre uniquement des articles dédiés au triathlon. Pour attirer le maximum de clients, nous avons cependant fait le choix de vendre séparément des articles de chaque discipline», présentent les deux associés. North Tri est donc l’équivalent de quatre magasins spécialisés en un seul.
Aurore et Fabien étaient parfaitement armés pour créer une activité, avec une solide formation universitaire et Aurore a suivi une formation STAPS en management du sport ainsi qu’un master à l’IAE de Lille en management des organisations. Fabien a, quant à lui, décroché une licence à l’IAE de Lille, complétée par un BTS NRC en alternance.

En outre, la vente d’articles de sport n’était pas inédite pour les deux associés : dans leur précédent métier, ils étaient respectivement chef de projet et responsable de rayon chez Décathlon. Une expérience enrichissante qui leur a permis de créer un univers répondant parfaitement aux demandes des clients. North Tri est en effet un magasin qui ne vend que des produits très spécialisés, à l’inverse de la grande diversité de produits mise en vente chez Decathlon. Cependant, pour ne se fermer aucune porte, ils proposent une gamme assez étendue, notamment des vélos électriques ou des vélos de ville.

Thomas Lewandowski
North Tri est implanté à Marchiennes, sur l’axe principal qui mène à Orchies et draine chaque jour plus de 14 000 véhicules.

Une grande communauté. La team North Run a été créée très peu de temps après l’ouverture de North Tri. Fabien avoue que son premier objectif était de fidéliser les clients et de les réunir autour d’une passion commune : la course à pied. «Au bout d’un an et demi, toutes ces teams s’étaient structurées en clubs ou en associations. Aujourd’hui je suis très fier d’avoir réussi à souder des gens qui ne se connaissaient pas il y a trois ans», déclare-t-il. Et ces clubs et associations s’avèrent être un parfait outil de communication, car «les coureurs portent des T-shirts avec le logo du magasin. Difficile de faire mieux !».
Initialement le magasin North Tri était installé sur la zone d’activité de Somain, à quelques kilomètres de l’emplacement actuel de Marchiennes. «Nous avions trouvé un bâtiment correspondant parfaitement à nos attentes avec un accès facile par la rocade.» Alors, pourquoi avoir déménagé à quelques kilomètres, seulement trois ans après l’ouverture du magasin ? La réponse est simple : l’ancien magasin manquait cruellement de visibilité.
Le nouvel emplacement, celui de Marchiennes, se situe sur l’axe principal qui mène à Orchies et chaque jour plus de 14 000 voitures passent devant le magasin. Mais c’est pour une tout autre raison que Fabien a choisi Marchiennes : «Il fallait déménager à moins de 10 kilomètres de l’ancien emplacement sous peine de perdre la majeure partie de nos clients.»
Aujourd’hui, le pari semble réussi. Le magasin n’a pas perdu de clients, il en a même gagné. En se positionnant à côté d’une route stratégique, ils accueillent parfois des clients qui font jusqu’à une heure de route pour venir s’équiper !
Les résultats sont également supérieurs aux objectifs que les deux associés s’étaient fixés. Fabien affirme avoir réalisé un chiffre d’affaires de 400 000 euros cette année. S’ils gardent l’idée d’ouvrir un second magasin, «l’objectif principal pour les mois à venir reste de continuer à conforter cette première enseigne et de proposer de nouveaux services, de l’événementiel et des partenariats».