1ère édition d’AgeingFit à Lille Grand-Palais

La silver économie, une opportunité de développement pour les entreprises régionales

Une fois de plus, la filière santé régionale prouve son dynamisme. La première édition d’AgeingFit, plate-forme de rencontre des acteurs de l’innovation en silver économie et santé, a remporté un vrai succès avec plus de 600 participants.

249
D.R.
L'entreprise roubaisienne Yumii a été lauréate du CES 2017 Innovation Awards dans la catégorie Tech For a Better World, pour son robot compagnon, Cutii

La silver économie – l’économie dédiée à l’avancée en âge de nos sociétés – aura désormais son rendez-vous annuel. En organisant pour la première fois AgeingFit, Eurasanté, le pôle NSL et France Silver Eco ont inscrit ce récent pan de l’économie nationale dans la dynamique, l’innovation et la technologie. «Eurasanté travaille dans ce domaine qu’on n’appelait pas encore silver économie  depuis sa création. Comme pour la santé, un acteur seul peut difficilement passer de l’idée à l’innovation, d’où la nécessité de faciliter la détection de ressources partenariales», explique Etienne Vervaecke, directeur général d’Eurasanté. AgeingFit a su attirer plus de 750 participants (dont 35% d’internationaux), qu’ils soient industriels, investisseurs, instituts de recherche, assurances et mutuelles, structures de soins et d’accueil, associations et clusters. Entre pitchs d’innovation, zone d’exposition, conférences et convention d’affaires, le rendez-vous de la silver économie semble s’être trouvé une place en région et même en France, puisque la seconde édition est déjà fixée les 6 et 7 février 2018 à Nice. «Cette manifestation aspire à être ‘le’ vecteur de la silver économie, un outil booster d’innovation pour rayonner à l’international», selon Etienne Vervaecke.

Des seniors connectés et des entrepreneurs aux idées foisonnantes. Dans les allées du salon, on pouvait croiser le robot Cutii, imaginé à Roubaix, qui se déplace, dialogue et met en contact la famille, le patient et le personnel soignant. Mais aussi le bracelet connecté de BeLAB qui évalue la déshydratation du corps grâce à des capteurs. «L’information est ensuite envoyée sur un ordinateur ou un smartphone. Grâce au bracelet, le personnel médical pourra savoir s’il est nécessaire de compléter l’examen par une prise de sang», explique Jean-Claude Darcheville, un des trois associés. Incubés à Eurasanté, ils espèrent lancer un prototype fin 2017 ainsi que leur étude clinique. Puisque, aujourd’hui, bien vieillir est aussi synonyme de connectivité, les personnes à mobilité réduite et/ou les personnes en situation de handicap pourront aussi planifier leurs déplacements grâce à Picto Travel, un moteur de recherche développé par la société Unis C, et savoir quels sont les lieux accessibles (ou non !). Anaïs Legras et Kévin Franchart, incubés à BlancheMaille, sont en cours de création de MamyRoom, pour mettre en relation les seniors seuls avec les jeunes qui cherchent un logement économique en échange de services et d’une présence. «Cela permet de rompre l’isolement mais aussi de rester dans le mouvement ! Nous vérifions les profils des jeunes pour savoir si leur mode de vie est en adéquation avec celui d’un senior. Un jeune n’est pas une aide à domicile et ne se substitue pas au personnel médical. Mais il peut partager les repas, faire des courses, aider en informatique…» explique Anaïs Legras. L’entreprise a d’ailleurs été lauréate de l’appel à projets Silver Surfer 2.0, qui soutient les innovations d’usage ou technologiques développées en Hauts-de-France pour répondre aux enjeux de vieillissement de la population.

France Silver Eco, seule association nationale qui fédère acteurs publics et privés. Créée en 2009 sous l’impulsion du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Emploi et du ministère de la Santé et des Affaires sociales, France Silver Eco veut promouvoir les solutions innovantes en faveur d’un vieillissement actif. «Dans une démarche éthique et qualitative» précise sa directrice générale, Catherine Marcadier-Saflix, pour poursuivre : «Nous avons développé un portail de référencement, construit et défini en lien direct avec les besoins des usagers, pour identifier les besoins et les solutions. Ce secteur est créateur d’emploi et favorise les relations intergénérationnelles.» Le défi démographique est de taille : dans 20 ans, un tiers de la population française aura plus de 65 ans. Les besoins en emplois seraient évalués à 300 000 personnes d’ici 15 ans. «La silver économie est au service de l’humain. C’est la prise en compte de la personne âgée ou dépendante pour ralentir la perte de l’autonomie et la dégénérescence de la maladie. Une feuille de route ambitieuse a été lancée il y a un an : la région Hauts-de-France peut se donner les moyens de développer de nouvelles opportunités économiques», espère Pascal Boistard, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, en lançant un appel à Xavier Bertrand : «Nous espérons trouver une date avec le président de Région pour que l’Etat, la Région et les acteurs économiques s’engagent ensemble et se donnent de vrais défis.» En Hauts-de-France, 400 entreprises et 8 000 emplois seraient concernés par la silver économie. Un fonds d’investissement devrait être créé d’ici la fin du second semestre pour concrétiser les demandes de financement des entreprises qui ont prouvé sur AgeingFit que les projets ne manquaient pas pour faire de la silver économie un marché de référence en Hauts-de-France.

ENCADRE

Des porteurs de projet soutenus dans leurs créations

La Fondation Crédit mutuel Nord Europe a récompensé six associations pour son appel à projets «Innover pour l’autonomie des personnes fragilisées».

• 1er prix (50 000 €), remis à deux associations. AMANee, le bracelet connecté qui favorise le maintien à domicile des seniors, par l’association Le Phare (Amiens). Il est capable de mesurer la qualité du sommeil, la prise régulière des repas, l’activité physique quotidienne et les phases diurnes d’endormissement. Le Concept Room, du Clubster Santé (Loos), pour son parcours de santé connecté des personnes fragilisées.

• 2e prix (40 000 €) : Lames de Joie qui souhaite mettre en place une banque de prêts de lames de carbone pour permettre aux enfants amputés de (re)découvrir une activité physique (Berck-sur-Mer).

• 3e prix (30 000 €) : le siège de toilette japonais nomade par Notaboo Solutions (Lille).

• 4e prix (20 000 €) : la tablette numérique contrôlée par le regard par Les Papillons blancs (Dunkerque), qui permet de développer une interface numérique personnalisable et facilement paramétrable par tous permettant aux personnes de communiquer.

• 5e prix (10 000 €) : le robot ZORA par l’AHNAC (Liévin), une animation innovante et ludique au service du grand âge pour égayer la fin de vie.

D.R.
En Hauts-de-France, 400 entreprises et 8 000 emplois seraient concernés par la silver économie.
D.R.
L'entreprise roubaisienne Yumii a été lauréate du CES 2017 Innovation Awards dans la catégorie "Tech For a Better World", pour son robot-compagnon Cutii.