Trophées de l'industrie

L’industrie régionale célèbre ses fleurons

Le 23 mars, la Société industrielle du Nord a remis ses trophées de l’industrie devant un parterre d’entreprises de la région. Prix et coups de cœur ont rythmé la soirée, clôturée par la traditionnelle désignation du Grand Prix.

754
D.R.
Jeumont Electric s'est vu décerner le Grand Prix 2017 des Trophées de l'Industrie.
D.R.
Jeumont Electric s'est vu décerner le Grand Prix 2017 des Trophées de l'industrie.

Ballet bien rôdé, la cérémonie 2017 des Trophées de l’industrie a déroulé son programme sans heurts, tout au long de la soirée du 23 mars. Sur scène, les dirigeants de PME ou de groupes industriels de la région se sont relayés pour recevoir leurs prix et leurs mentions «coups de cœur», attribuées par les partenaires de la Société industrielle du Nord, organisatrice des Trophées. Une tradition solidement ancrée, qui remonte à loin. «La Société industrielle du Nord a été créée dans les années 1870 par Frédéric Kuhlmann pour valoriser l’industrie, ce qui, à l’époque, comprenait surtout le textile et la métallurgie. Chaque année, la Société remet ses trophées, pour mettre en valeur les industriels et leurs métiers, retrace Bernard Bayart, l’administrateur de la Société industrielle du Nord. Au cours de la cérémonie, 20 entreprises sont récompensées, qui sont choisies par les fédérations, les organisations professionnels ou les pôles de compétitivité et d’excellence, selon des critères propres à chaque branche. Le plus souvent, c’est l’innovation et le développement qui sont récompensés. Et même si le trophée est purement honorifique, on constate que les PME comme les grands groupes sont fiers de leur distinction. Et le Grand Prix est particulièrement prisé.»

Jeumont Electric, Grand Prix. Devant 800 industriels ou acteurs majeurs de l’économie régionale, les prix défilent, de l’entreprise de télécom Calitel au pétrochimiste Ineos Styrolution (voir palmarès complet ci-dessous). Tous les secteurs sont représentés et tous les lauréats sont au rendez-vous, prévenus en amont de leur récompense. Seul vrai suspens de la soirée, l’identité du lauréat du Grand Prix, désigné par un jury spécial parmi les vingt entreprises récompensées en 2017. C’est finalement Jeumont Electric qui obtient cet ultime trophée, un prix venant couronner une année exceptionnelle pour le spécialiste de la propulsion électrique, marquée par une signature historique, celle des fameux contrats des sous-marins australiens. «Nous avons eu du mal à choisir un gagnant, mais c’est un prix mérité. Jeumont est sortie du lot, pour ses valeurs humaines sans doute. Et puis c’est une entreprise qui est vraiment remarquable et qui est très impliquée dans le développement de l’industrie régionale», a salué Patrice Pennel, le président de la SINF, au moment de la remise du prix.

Un trophée reçu avec «beaucoup d’émotion» par Brahim Ammar, le président de Jeumont Electric. «C’est vraiment un grand honneur. Je voudrais simplement garantir que nous allons continuer à travailler, à développer l’entreprise et le rayonnement de la région à l’étranger. Et je voudrais souligner qu’il y a une petite ville qui s’appelle Jeumont et qui, au travers de l’activité de son usine, est connue jusqu’en Chine, au Japon et en Corée, un peu partout, pour ses produits et sa qualité d’innovation. Encore une fois, c’est un grand honneur pour nous et pour toute l’équipe de Jeumont Electric.» Les déçus de 2017 ont désormais un an pour espérer se qualifier pour les prochains trophées et peut-être décrocher à leur tour le Grand Prix.

 

ENCADRE :

Le palmarès des Trophées de l’industrie 2017

Prix Entreprises et Cités : Calitel (Villeneuve-d’Ascq)

Prix de la Fédération française du bâtiment : Ecolis (Lille)

Prix AINF des acteurs de la sécurité : Trophées des vainqueurs (Lezennes)

Prix de l’Institut Pasteur de Lille : Laboratoire de toxicologie génétique (Lille)

Prix Proscitec : le Centre de mémoire de la verrerie d’en-haut (Aniche)

Prix de l’industrie mécanique : Chaumeca (Haubourdin)

Prix de la banque et de l’économie : Laboratoires Sarbec (Neuville-en-Ferrain)

Prix de l’industrie technologique : Forgital Dembiermont (Haumont)

Prix de l’industrie chimique : Ineos Styrolution (Wingles)

Prix de l’industrie automobile : Dourdin (Saint-André-lez-Lille)

Prix du pôle d’excellence régional bois : FCB charpentes (Auchel)

Prix de la filière électrique : Jeumont Electric (Jeumont)

Prix du rebond industriel : Pocheco (Forest-sur-Marque)

Prix de l’international : Poittemill (Béthune)

Prix du Crédit agricole : Brasserie Castelain (Bénifontaine)

Prix Eurasanté : Diagast (Loos)

Grand Prix : Jeumont Electric