À 68 ans, le quincailler calaisien songe à la retraite

Parenty ferme le 30 juin, sauf si…

Héritier et développeur d’un fonds de commerce qui vient du fond des âges, le quincailler calaisien Dominique Parenty, à 68 ans, songe à prendre sa retraite. Il a fixé le terme de son activité au 30 juin prochain. Pour l’instant, son affaire n’a pas trouvé de repreneur. La recherche se poursuit.

20
Vous devez être connectés pour visualiser cet article