Plan stratégique de la Caisse d'Epargne Hauts de France

Le virage du numérique à portée de main

Depuis la fusion des Caisses d’épargne Picardie et Nord France Europe le 1er mai 2017 pour devenir, un an plus tard, la Caisse d’épargne Hauts-de-France, la banque aux 458 000 sociétaires continue de relever le défi du numérique tout en restant une banque de proximité avec ses 350 agences. Car si les clients veulent tout avoir à portée de clics, ils n’en restent pas moins attachés aux agences «physiques».

475

Après la fusion juridique, celle des systèmes d’information, place au lancement du «plan stratégique» qu’Alain Denizot, président du directoire, veut «créateur de valeurs». «L’effet de taille ne doit pas détruire la valeur en supprimant la proximité que nous avons choisi de maintenir», explique-t-il. Surtout, l’organisme bancaire doit continuer de relever le défi du numérique – 1,1 million de clients abonnés à la banque à distance –, tout en continuant son maillage de proximité. Côté entreprises, la région compte 10 centres d’affaires en Hauts-de-France et la CEHDF prend des participations dans les PME et ETI régionales via CEHDF Capital et Invest Grand Hainaut, ainsi qu’à travers les sociétés d’investissement dans lesquelles elle a investi comme Finorpa, Finovam et Picardie Investissement. Soit 15 millions d’euros investis dans 18 projets. Avec un PNB de 675,5 millions d’euros (-4,9%, dû à la baisse des taux d’intérêt et à la renégociation des crédits immobiliers), un encours de crédit de 21,8 milliards d’euros et un encours de collecte de 35,9 milliards d’euros, la CEHDF a enregistré une «année historique» d’après Michael Kervran, membre du directoire, en charge du pilotage du pôle finance. Ainsi, 5,1 milliards d’euros de crédits ont été octroyés (+ 11%) dans l’ensemble des secteurs économiques (deux tiers pour l’habitat, le reste en équipement des professionnels et de la grande clientèle).

Un nouveau siège en 2021

Au-delà de ses compétences bancaires, la Caisse d’épargne Hauts de France jouit d’un patrimoine immobilier de taille : plus de 63 000 m2 de surface de bâtiments gérés (via les structures foncières Investissement Nord France Europe et CEHDF Promotion) et plusieurs réalisations de taille comme le futur hôtel Mama Shelter de Lille, Le Doge à EuraTechnologies, la SCI de la Vallée à Amiens… Au printemps 2021, l’ensemble des 3 800 collaborateurs investira d’ailleurs un nouveau siège, baptisé le ShaKe, à Euralille, un projet qu’Alain Denizot qualifie de futur «vaisseau amiral à l’entrée de la MEL».

En région

• 3 239 collaborateurs

• 458 000 sociétaires

• 467 administrateurs, dont 41% de femmes

• 350 agences

• 10 centres d’affaires

• 2,1 millions de clients

Lancement d’un premier appel à projets

Depuis avril, la CEHDF a lancé un appel à projets sur le thème «Quelles solutions de proximité face aux enjeux du numérique ?», à l’intention des structures associatives qui portent des projets sur l’accessibilité au digital. A la clé, une dotation globale de 400 000 €, avec un dépôt des candidatures jusqu’au 30 septembre 2018 par mail (fondation@hdf.caisse-epargne.fr).