Persyn à Montigny-en-Gohelle

Le traqueur de produits surgelés étrangers poursuit sa croissance

Fondée dans les années 60, Persyn, spécialisée dans la distribution de produits surgelés, a été reprise dans les années 90 par Marc Passage. Son arrivée à la tête de la société a bousculé les codes et accéléré sa croissance. Aujourd’hui, l’entreprise réalise 10 millions d’euros de chiffre d’affaires et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

1085
Marc Passage au coeur de la chambre froide de la société Persyn.

 

Marc Passage au coeur de la chambre froide de la société Persyn.

 

À 66 ans, Marc Passage dirige avec passion Persyn, société spécialisée dans la distribution de produits surgelés où la glace s’impose comme le produit phare. Faisant face à de nombreux aléas, la société s’est reconvertie en 1998 et a choisi de répondre à des appels d’offres de marchés publics. «Il y a eu une divergence de stratégie entre mon associé et moi. Je me suis retrouvé seul et j’ai décidé de démarrer de nouvelles activités, il fallait se réinventer», explique Marc Passage. Persyn adhère à la centrale d’achat USF et distribue ses références aux collectivités. «Nous avons multiplié les références pour passer à 3 000 et nous avons doublé notre surface de chambre froide, passant de 8 000 m3 à 20 000 m3.» Pari gagnant : Persyn s’est parfaitement développée sur ce nouveau métier et l’activité s’est vite stabilisée. «À partir de ce moment, j’avais la volonté de revenir à notre métier de base, la glace. Et nous avons redémarré cette activité», raconte le natif d’Arras.

Faciliter la distribution de marchandises en France. Déceler les tendances, être à l’affût des nouveaux parfums, trouver les bons industriels étrangers pour proposer les meilleurs produits en France : tel est le véritable métier de Persyn. «L’enjeu est de proposer à la grande distribution française des produits étrangers difficiles à dénicher. Pour cela, nous devons trouver les industriels étrangers qui ont les bonnes machines et des produits de qualité», confie le chef d’entreprise. Aujourd’hui, Persyn travaille avec 18 industriels étrangers. Des glaces à l’eau des Pays-Bas aux glaces magnum de Croatie, en passant par des fruits givrés d’Espagne, la société nordiste cherche avant tout la qualité des produits chez ses fournisseurs. «Les avantages pour les clients étrangers sont multiples, car nous facilitons leur développement commercial et la distribution des marchandises et réduisons largement les coûts de distribution. Les industriels ont peur de la distribution française, car nous avons une culture alimentaire extrêmement développée. Mais avec nous, tout l’aval est résolu : l’industriel fabrique et nous vendons», souligne l’urbaniste de formation. Hormis Lidl, Persyn est aujourd’hui introduit dans l’ensemble des centrales nationales, que ce soit Auchan, Carrefour, Leclerc ou encore Cora.

200 références. Chaque jour, quinze semi-remorques, soit près de 200 palettes, sont envoyées aux quatre coins de l’Hexagone. Huit collaborateurs travaillent à ce jour sur le site de Montigny-en-Gohelle. Persyn propose entre 150 et 200 références, parmi lesquelles on retrouve les glaces et produits sucrés (88% du chiffre d’affaires), des plats cuisinés et produits élaborés salés, mais également des viandes et snackings. «Nous avons des perspectives de croissance sur la partie viande-volaille. Par ailleurs, nous sommes le premier importateur de fricadelles en France», note Marc Passage.

Objectifs à venir. Avec une croissance à deux chiffres et un chiffre d’affaires qui s’élève à 10 millions d’euros, la santé économique de Persyn se porte bien. D’ici les prochaines années, Marc Passage assure pouvoir «proposer une offre encore plus diversifiée et améliorer davantage les performances logistiques». Persyn peut donc entrevoir l’avenir sereinement…