Décolletage De Reu à Achiet-le-Grand

Un développement discret et continu

Située à Achiet-le-Grand, la société de mécanique Décolletage De Reu poursuit son développement discret sous la direction de Joffrey De Reu, dont l’arrière-grand-père a créé l’entreprise il y a bientôt 88 ans. L’entreprise fait presque figure d’exception, étant une des plus anciennes entreprises de mécanique de la région. Au cours des 6 dernières années, l’entreprise […]

740
L’imprimante 3D FUNMAT acquise par Décolletage De Reu peut réaliser des prototypes sur différentes matières synthétiques.

Située à Achiet-le-Grand, la société de mécanique Décolletage De Reu poursuit son développement discret sous la direction de Joffrey De Reu, dont l’arrière-grand-père a créé l’entreprise il y a bientôt 88 ans. L’entreprise fait presque figure d’exception, étant une des plus anciennes entreprises de mécanique de la région.
Au cours des 6 dernières années, l’entreprise a progressivement diversifiés ses activités. En plus des investissements en tour à commandes numériques, des centres d’usinage sont venus compléter le parc de plus de 65 machines, afin de fabriquer sur mesure à la demande des clients. Et même si le jeune dirigeant fait une pause dans les investissements, il poursuit son développement. Ainsi, après la rénovation du bâtiment en 2016, la société s’est dotée d’une imprimante 3D. «L’objectif est d’offrir à nos clients la possibilité de réaliser des prototypes en matières synthétiques, en vue de séries plus longues qui seraient réalisées en usinage.» L’imprimante FUNMAT 3D peut en effet réaliser des prototypes sur différentes matières synthétiques (ABS, PLA, NYLON, PC, FLEX, etc.) sur un volume de 260 x 260 x 260. Cette nouvelle avancée technologique chez Décolletage De Reu démontre que les PME du siècle précédent savent transformer leur modèle économique, une force pour la région des Hauts-de-France. Les marchés dans lesquels évoluent l’entreprise sont divers – ferroviaire, médical, aéronautique, etc. –, toujours dans des volumes de pièces allant de Ø 0,25 mm à Ø 80 mm. Cette croissance représente aussi un investissement humain. Ainsi, l’entreprise recherche toujours des opérateurs sur commande numérique, que ce soit en CDI ou en alternance. «Je suis pro-alternant, j’estime qu’il n’y a pas meilleur compromis que d’apprendre au cœur du métier, tout ayant la partie scolaire.»