Groupe belge de construction de bâtiments industriels

Naessens implante son siège France à Bapaume

Pour implanter le siège de sa filiale France, le groupe Naessens a choisi les Hauts-de-France, plus précisément la ville de Bapaume, idéalement située sur l’A1 . Objectif : continuer à se développer en région et passer à la vitesse supérieure à l’échelle de l’Hexagone.

899
ACT'Studio
Le groupe est leader de la construction de bâtiments en béton en Belgique, il espère se développer sur l’ensemble du territoire français.
ACT'Studio
Le siège de la filiale française du groupe Naessens, sur la zone d’activités des Moulins de Bapaume, devrait à terme employer une cinquantaine de personnes.

Spécialiste belge de la construction de bâtiments industriels en béton, le groupe Naessens s’est illustré à plusieurs reprises dans notre région, avec notamment la construction de plusieurs magasins Decathlon, Ikea et, plus récemment, celui d’Orchestra sur la zone Actiparc (Arras).
Le groupe familial, créé en 1962, compte plus de 20 entreprises et emploie 1 500 collaborateurs qui participent quotidiennement à l’essor du groupe. Chaque année, le groupe Naessens construit plus d’un million de mètres carrés, dont 250 000 m2 rien que sur le territoire français. En mai dernier, Willy Naessens, PDG de l’entreprise éponyme, avait fait le déplacement jusque Bapaume pour inaugurer le siège de sa filiale française. «Bapaume est située entre Paris et Lille, pile au croisement de l’A26 et de l’A1. Nous sommes idéalement placé pour aller vers les ports et vers Reims ou Metz», explique Pascal Nowak, responsable commercial France.

Conquérir la France

Les premières discussions concernant l’implantation du groupe d’outre-Quiévrain sur la zone d’activités des Moulins datent de 2011. Jean-Paul Delevoye, à l’époque maire de la ville, avait remué ciel et terre pour que le projet aboutisse. La Ville et l’Intercommunalité ont ainsi assuré un parfait accompagnement, qui a permis, six ans plus tard, l’ouverture de cette filiale française.
Toujours est-il que l’objectif clairement affiché par Willy Naessens est de se développer sur le marché français. Pour le moment le site bapalmois ne compte que les équipes commerciales, d’ingénierie et de suivi de travaux, soit neuf salariés. «D’ici à la fin de cette année, nous devrions employer entre 25 et 30 salariés», poursuit Rudy Platteau, directeur général opérationnel.
Le site de la zone des Moulins évoluera ensuite en douceur, les grues et différentes pièces de montage y seront stockées.
Sans dévoiler le montant total de l’investissement, les cadres de l’entreprise précisent que 60% du coût de l’opération ont été attribués à des entreprises locales. Et Rudy Platteau d’ajouter : «Dans deux à trois ans, nous devrions employer 50 salariés. Pour atteindre cet objectif, nous travaillons en étroite collaboration avec Pôle emploi, Proche emploi et d’autres acteurs de l’insertion professionnelle.» Le recrutement s’étend jusqu’à Arras, Douai, Cambrai ou même Amiens.
Willy Naessens voit quant à lui encore plus loin, annonçant qu’a court terme, «une usine de fabrication sera également construite à Bapaume». Petit à petit l’entreprise construit donc son avenir en France. Sa force principale réside dans le fait qu’elle maîtrise tout, de A à Z.