Degaie à Pont-sur-Sambre

À l’assaut des pays du Golfe

Depuis deux ans, via des salons nautiques, la PME, spécialisée notamment dans les installations portuaires en aluminium s’intéresse aux marchés du Moyen-Orient.

Alex Degaie et son fils Edouard à côté de la structure en alu mécano-soudée d’un ponton. Elle est destinée aux Emirats arabes unis.
Alex Degaie près d’un ponton équipé.

L’entreprise Degaie, aujourd’hui, c’est deux entités sur un même site, entre Bavay et Aulnoye-Aymeries. D’un côté, Idéal construction poursuit l’activité d’origine : la mécano-soudure et la chaudronnerie avec, notamment, la fabrication d’équipements pour l’industrie automobile, la sidérurgie, les producteurs d’énergie et les aménagements urbains (charpentes métalliques, passerelles, équipements sous charpente…). De l’autre, Degaie équipements portuaires a développé une activité de réalisations en aluminium clés en main, destinées aux ports de plaisance en eau douce ou en bord de mer (pontons, passerelles, équipements annexes divers…). Alex Degaie, 62 ans, président des deux entités, explique : «C’est le boum de la plaisance qui nous a permis, depuis les années 80, de nous diversifier dans ce domaine et de nous développer. Cela a commencé avec le tourisme fluvial dans le Nord – Pas-de-Calais, constitué à 95% de marchés publics. Aujourd’hui, les installations portuaires représentent environ 70% de notre chiffre d’affaires, les équipements industriels classiques restant, eux, stables.»

Intertitre

Un pied au Moyen-Orient

M. Degaie estime totaliser des réalisations portuaires dans 400 sites, en France et en Belgique. L’Hexagone compte par ailleurs un gros chantier en cours, la réfection du port de plaisance du Havre. Par le passé et plus localement, l’entreprise sambrienne a fait ou refait des installations destinées à la plaisance : Escautpont, Hautmont, Honfleur, Dunkerque, Ostende, lacs de l’Eau d’Heure (Hainaut belge)… Depuis deux ans, la société a mis un pied dans les pays arabes du golfe Persique. «Notre première participation à un salon nautique, là-bas, c’était à Dubaï (Emirats arabes unis). Les salons, ça coûte cher, mais c’est incontournable. Quand on ne connaît pas la culture locale, c’est le moyen de nouer les indispensables contacts locaux. On a pu mettre en place un partenariat avec une entreprise du pays qui s’occupe de la partie commerciale et de la partie montage.» Aujourd’hui, ce projet de port représente 20% du CA 2017, estime-t-il. Degaie équipements portuaires a participé à trois salons dans les pays du Golfe, un quatrième est prévu en fin d’année. «Les salons, c’est vraiment un investissement», résume le dirigeant, qui s’intéresse aussi au Maroc.

Alex Degaie et son fils Edouard à côté de la structure en alu mécano-soudée d’un ponton. Elle est destinée aux Émirats arabes unis.

Intertitre

Une évolution constante

En évoquant l’histoire de son entreprise, Alex Degaie insiste sur le mot «diversification». «Dans le domaine de la chaudronnerie, il a fallu que l’entreprise réponde à la concurrence des pays de l’Est», dit-il. En Sambre, la sidérurgie et la métallurgie ont connu des coups rudes. D’où l’évolution vers des équipements portuaires de plaisance et des structures liées aux activités nautiques sportives, comme l’aviron ou la plongée. En 2012, l’entreprise a fait construire un nouveau bâtiment de 1 500 m2 pour partir à la conquête des marchés publics. Depuis une trentaine d’années le bureaux d’études s’occupe par ailleurs de la mise au point des profils d’assemblage, de l’outillage spécifique et des procédés de fabrication, avec dépôts de brevets à la clé. «Le personnel est formé en interne, car les produits de l’entreprise sont spécifiques», précise-t-il. Idéal construction fabrique, assure la maintenance, les modifications et les extensions pour les équipements industriels. Elle se positionne aussi sur les marchés publics. Prochainement, elle doit, par exemple, réaliser la couverture d’une rue piétonne dans le centre-ville d’Aulnoye-Aymeries, dans le récent ensemble commercial Leclerc.

 

Phrase en gros et entre guillemets :

«Les salons coûtent cher, mais ils nous permettent de nouer les indispensables contacts locaux»

Encadré

Une entreprise familiale

Le nom Degaie est familier en Sambre-Avesnois. Son rayonnement international n’empêche pas l’entreprise de rester une PME familiale composée de 45 personnes recrutées localement. La société a été créée au début des années 60 par André Degaie avec, au départ, 4 – 5 personnes et une activité de mécano-soudure. Elle a été reprise par Alex au milieu des années 70. Ce dernier dirige toujours les deux entités installées à Pont-sur-Sambre, avec l’aide de ses deux fils, Edouard (équipements portuaires) et Alexandre (équipements industriels).