Leclerc arrive à Calais

Un nouveau centre commercial en périphérie de Calais

Longtemps absent du Calaisis, Leclerc a prévu de s’implanter dans la zone de la Rivière-Neuve. Sur une surface de 17 hectares, la zone accueillera un hypermarché, mais aussi une galerie commerciale, un drive et un espace vert. Ouverture espérée courant 2019.

748
D.R
Le centre commercial va s'implanter non loin de la sortie 43 de l'A16.

C’est une arrivée en grande pompe qui se prépare à l’horizon 2018. «D’ici 2020, E.Leclerc sera sur le podium des enseignes les mieux disantes sur le plan nutritionnel et environnemental, et je me réjouis que les Calaisiens puissent accéder prochainement à cette offre de haut niveau.» C’est ainsi que Michel-Edouard Leclerc présente l’arrivée de son enseigne. L’installation de Leclerc en centre-ville était très attendue, tant par le groupe d’hypermarchés, qui attendait son heure, que par l’édile calaisienne Natacha Bouchart, qui a tout de même négocié avec le groupe pour qu’il s’implante dans la galerie commerciale Calais Cœur de Vie avec son espace culturel. Ce dernier va prendre la place d’autres enseignes culturelles qui ont toutes fermé, que ce soit pour des raisons économiques ou pour des questions de relations humaines. C’est donc une galerie commerciale de 15 000 m² – dont 6 000 m² pour l’hyper –, implantée sur 17 hectares. La galerie comprendra entre autres un drive, un centre auto, un pôle restauration et quinze autres enseignes viendront garnir l’ensemble.

De l’emploi. Le principal atout de l’implantation d’une telle surface dans Calais, c’est l’emploi. Plus de 400 emplois vont être créés à l’occasion de l’implantation de Leclerc. L’espace culturel à lui seul permettra la création de 10 à 12 emplois. Leclerc représente à lui seul 250 emplois parmi les 400 créés. Les enseignes qui s’installeront dans le centre commercial sont pour l’heure encore en cours de prospection.

La place ? La principale question est celle de la place pour l’enseigne Leclerc dans le Calaisis. Étant donné que Carrefour y est omniprésent et dispose d’une surface de choix au cœur de la Cité Europe située à Coquelles, qu’Auchan dispose d’un hypermarché dans la zone de La Française, la question est légitime. Natacha Bouchart répond : «Pour l’ensemble du territoire, c’est un complément. C’est une nouvelle enseigne qui trouvera son public. Leclerc répond à un public différent des autres enseignes présentes à Calais, plus populaire que chez les concurrents déjà implantés à Calais.» Pour Bertrand Le Côme, président de la ScapArtois (Société centrale d’approvisionnement d’Artois), il s’agit donc d’une offre différente, qui amènera de la diversité et forcera la concurrence à être plus compétitive. Bertrand Le Côme va plus loin encore concernant l’espace culturel en centre-ville, qui succède à plusieurs échecs : «Le nom Leclerc est un nom magique. Nous avons 20 à 25 espaces en cœur de ville, qui marchent tous très bien. Je ne connais pas l’échec en matière d’espace culturel. » Si l’argument peut sembler un peu présomptueux, on ne demande qu’à le croire… Vérification espérée au courant de l’année 2019, si les concurrents de l’enseigne ne posent pas de recours, ce qui est plus qu’improbable au vu des derniers essais d’E.Leclerc pour s’implanter à Calais...

 

D.R
Le centre commercial va s'implanter non loin de la sortie 43 de l'A16.

 

Le projet en chiffres.

– Plus de 400 emplois seront créés (dont 250 pour l’hypermarché).

– 40 millions d’euros d’investissement.

– La surface du terrain fera 17 hectares.

– Le centre commercial fera 15 000 m².

– L’hypermarché fera 6 000 m².

– Le pôle restauration sera d’une taille de 500 m².

– Le pôle commercial fera 3 600 m².

– L’espace culturel en centre-ville sera d’une surface de 1 000 m².

– Environ quinze nouvelles enseignes.

– E.Leclerc avait 17 magasins en 1992, il y en aura 42 à la fin de l’année.

– 10% du chiffre d’affaires de l’enseigne se fait via le drive.