Salons créés et animés par Coteo, ils poursuivent leur croissance

Entreprises et Territoires : dix dates en 2018

Nés sur la Côte d’Opale en 2012, les salons Entreprises et Territoires ont pour vocation de provoquer la rencontre des donneurs d’ordre des collectivités et les entreprises prestataires de leur ressort. Au fil des années, ils ont tissé leur toile à travers les Hauts-de-France, ont assumé sept dates en 2017, et en proposeront dix en 2018.

À Saint-Omer, fin novembre, Bruno Lee (cravate jaune) présente Entreprises et Territoires en présence de personnalités économiques locales.

Quel est le principe d’un salon Entreprises et Territoires ? Provoquer la rencontre dans une ambiance conviviale de gens qui ne se connaissent pas ou peu. Les entrepreneurs n’ont pas toujours leur attention portée sur les appels d’offres lancés par les collectivités territoriales, lesquelles ne soupçonnent pas toujours la valeur ajoutée offerte par des entreprises qui sont à leur porte. En se connaissant mieux, les uns et les autres forment une équipe qui avance plus fort, plus vite, vers l’émergence d’un territoire plus attractif : c’est la conviction de Bruno Lee, dirigeant de l’agence calaisienne Coteo qui a créé et anime ces salons. Entreprises et Territoires, c’est bien sûr des exposants qui louent des stands plus ou moins importants suivant leurs possibilités et les enjeux que recouvrent pour eux leur présence dans telle ou telle ville. C’est aussi des réunions ouvertes ou fermées, la présence de clubs ou groupements d’entreprises, conférences, salon inversé qui permet aux prestataires locaux de rencontrer des grands donneurs d’ordre, etc. C’est encore ces mille petits riens qui signent une manifestation réussie : livret du salon avec photo et coordonnées des exposants, cocktail ou repas de midi. «Tout est fait pour que de belles rencontres se fassent», résume Bruno Lee.

Trois nouvelles villes

Fin novembre, l’étape de Saint-Omer a conclu le cycle des sept dates de 2017. M. Lee marque sa satisfaction par rapport à ce millésime mais sans s’y étendre : on le sent impatient d’être à 2018, année où trois nouvelles dates vont être mises en œuvre pour la première fois. Lens, Beauvais et Roubaix les accueilleront. Pour Lens, ce sera au stade Bollaert-Delelis, le 29 mars. Une occasion de rendre hommage au passé du bassin minier, reconnu par l’Unesco, mais aussi de saluer une région qui s’engage vers l’avenir avec le pôle de compétitivité sur l’économie circulaire et les projets et initiatives dans le digital. À Beauvais, le 15 novembre, sera salué «la formidable ouverture sur l’Europe» que constituent ses zones d’activités économiques et son dynamique aéroport. Le 6 décembre 2018, Entreprises et Territoires s’installera pour la première fois à Roubaix, au vélodrome Jean-Stablinski. Bruno Lee souligne que cet équipement sportif est la propriété des Hauts-de-France. L’institution régionale étant un donneur d’ordre important, M. Lee y voit un symbole et souhaite que les entreprises y saisissent «l’opportunité offerte par la volonté de la Région Hauts-de-France de favoriser les entreprises et leurs emplois».