Restauration

L’entre deux : le défi d’Antoine, diplômé de l’école du Touquet

À tout juste 21 ans, Antoine Berdin vient d’obtenir son BTS gestion et marketing, pourtant, il dirige déjà un concept à mi-chemin entre une sandwicherie et un salon de thé. Une enseigne implantée en centre-ville de Bruay-la-Buissière, en face du Lycée Carnot. Explications.

ACT'Studio
Les produits sont préparés sur place par Antoine, qui est diplômé de l'école hôtelière du Touquet.
ACT'Studio
Antoine Berdin a développé un concept de sandwicherie, salon de thé dans le centre-ville de Bruay-la-Buissière.

Depuis le 16 octobre 2017, un nouvel établissement a ouvert ses portes dans le centre-ville de Bruay-la-Buissière, en face du lycée Carnot, dans la très passante rue de la République. À sa tête, Antoine Berdin, un jeune homme originaire d’Angres. Titulaire d’un baccalauréat professionnel, il a complété sa formation par un BTS gestion et marketing, du prestigieux lycée hôtelier du Touquet. Antoine n’avait pas encore obtenu son diplôme qu’il saisissait l’opportunité d’ouvrir son propre établissement. «J’ai toujours été attiré par la cuisine, en troisième j’y ai fait mon stage de découverte, avant de m’orienter vers la filière hôtellerie», présente-t-il. Véritable chance ou pure coïncidence, l’entreprise de son père a réalisé des travaux de transformation d’un bâtiment appartenant à la mairie de Bruay. La ville avait pour objectif de créer un local commercial et deux logements. «Une boulangerie devait s’implanter dans le local commercial, le projet a été abandonné. En discutant avec mon père, je me suis dit qu’il y avait une opportunité à saisir», résume le jeune chef d’entreprise, qui après quelques semaines de réflexion décide de se lancer.

Un concept

Dès le mois de mars, il commence les travaux d’aménagement et travaille au développement d’un nouveau concept. «Il s’agit d’un mélange entre la boulangerie Paul, avec des sandwichs haut de gamme et un salon de thé de type Starbucks. Avec un positionnement résolument tourné vers les jeunes». Son établissement, Antoine Berdin l’a baptisé «L’entre deux», pour l’idée d’aller manger rapidement entre midi et deux ou entre deux heures de cours. Il s’adresse également aux salariés du secteur. Au menu : sandwichs chauds ou froids, Hot-Dog, salades, mais aussi des pastabox ou des pizza baguette. «Tous les produits sont préparés sur place, selon des recettes qui évoluent en fonction des saisons et des souhaits des clients.» Antoine a décidé, par l’intermédiaire d’une page Facebook, de les faire participer dans le choix du sandwich du mois. Si les premières semaines d’activité ont été largement au-dessus des prévisions du jeune dirigeant, il souhaite avant tout asseoir son activité et se laisser un peu de temps avant d’aller plus loin dans le développement de son concept. «D’ici quelques mois, j’aimerai pouvoir proposer la livraison de petit-déjeuner avec des jus de fruits frais. Mais aussi proposer un service traiteur pour les clubs, les associations et les entreprises. Je suis déjà partenaire du club de basket et j’ai eu de très bons retours lors de mes premières prestations», conclut-il. En attendant de pouvoir aller plus loin et pourquoi pas décliner son concept dans d’autres villes, toujours en face d’un établissement scolaire. Antoine a déjà embauché une vendeuse qui assure la partie vente, pendant qu’il officie en cuisine. À suivre…