En Bref

De l’autre côté de la Manche

Faute de poulet, deux tiers des KFC ferment La chaîne américaine de restauration rapide spécialisée dans le poulet a été obligée de fermer provisoirement 700 de ses 900 restaurants au Royaume-Uni en raison de problèmes de livraison de poulet. Le changement de partenaire de livraison est à l’origine de ces fermetures. Le nouveau partenaire, DHL, […]

Faute de poulet, deux tiers des KFC ferment

La chaîne américaine de restauration rapide spécialisée dans le poulet a été obligée de fermer provisoirement 700 de ses 900 restaurants au Royaume-Uni en raison de problèmes de livraison de poulet. Le changement de partenaire de livraison est à l’origine de ces fermetures. Le nouveau partenaire, DHL, explique avoir rencontré des problèmes opérationnels empêchant de livrer du poulet frais quotidiennement. KFC a donc été forcé de fermer les deux tiers de ses restaurants britanniques et, pour le tiers restant ouvert, de réduire les heures d’ouverture ainsi que les menus proposés.

Les églises au secours d’Internet en zone rurale

Un accord entre le gouvernement britannique et l’Eglise anglicane a été signé afin de renforcer la qualité du réseau Internet et téléphonique dans les campagnes du pays. Des antennes relais et matériels de transmission seront installés sur 16 000 bâtiments appartenant aux paroisses. Les églises, réparties en un véritable réseau sur l’ensemble du territoire, présentent l’avantage d’être situées à proximité des habitations. L’accord garantit que le matériel installé «n’affectera pas le caractère, l’architecture ou la dimension historique» des églises. Le gouvernement s’était engagé pour qu’une connexion à Internet d’au moins 10 Mbit/s soit un droit d’ici 2020, pour les entreprises et les particuliers.

Le Royaume-Uni n’est plus un premier choix pour l’expatriation

Selon un sondage mené par le cabinet d’expertise comptable BDO auprès de plus de 10 000 professionnels, le Royaume-Uni ne fait plus partie des six meilleures destinations pour les travailleurs européens. Encore une fois, le Brexit et la chute du cours de la livre sterling sont les principales raisons avancées. Il y a six ans à peine, le pays était encore la destination la plus populaire pour les expatriés. Avec une note en baisse par rapport à 2012, les Etats-Unis se maintiennent à la première place du classement.

Un bookmaker condamné pour ne pas avoir empêché le blanchiment d’argent

L’un des plus grands bookmakers du pays, William Hill, devra payer une amende d’au moins 6,2 millions de livres, soit environ 7 millions d’euros, pour «avoir failli à empêcher le blanchiment d’argent». La Commission des jeux de hasard a affirmé qu’une enquête menée entre novembre 2014 et août 2016 avait révélé que le bookmaker avait enfreint les règles de lutte contre le blanchiment d’argent. Au cours de cette période, une dizaine de clients avaient été autorisés à déposer de grandes sommes d’argent liées à des activités criminelles, ayant engendré des gains pour William Hill d’environ 1,2 million de livres. Un des clients avait ainsi pu déposer 740 000 € sur une période de neuf mois sans que la source soit vérifiée, alors qu’il travaillait au service comptable d’une entreprise ne déclarant que 34 000 de revenus par an.