Jay-Jay Johanson en concert à Villeneuve d’Ascq

L’élégance du crooner

En 1996, un jeune homme fasciné par la soul mutante de Bristol – qu’on appelait trip-hop – et l’un de ses groupes phares – Portishead – composait et publiait Whiskey, premier album à l’élégance rare. Soit les prémices d’une exaltante aventure musicale pour Jay-Jay Johanson qui, en quelques chansons, réconciliait Lee Hazlewood, la pop de […]

138
Vous devez être connectés pour visualiser cet article