Les eaux et forêts de Marguerite Duras à Jeumont

Une facétie absurde

Créée à Paris en 1965, cette pièce était qualifiée de «sur-comédie» par Marguerite Duras. C’est avec cette œuvre à la tonalité absurde que la dramaturge inaugure ce qu’elle nomme son «théâtre de l’emportement» où prévalent spontanéité, simplicité et innocence du jeu. La situation initiale se déroule sur un trottoir où un homme se fait mordre […]

518
Vous devez être connectés pour visualiser cet article